Coronavirus : le plus grand rassemblement lorrain de combis et coccinelles Volkswagen annulé

Un an de travail s’envole pour l’association Kronenbus. Basée à Leyviller en Moselle, elle organise régulièrement des rassemblements de véhicules anciens Volkswagen. Le coronavirus l’oblige à annuler l’édition 2020, prévue initialement les 3, 4 et 5 juillet prochain.

L'association Kronenbus existe depuis quinze ans. Basée à Leyviller en Moselle, elle réunit des passionnées de vieilles voitures Volkswagen.
L'association Kronenbus existe depuis quinze ans. Basée à Leyviller en Moselle, elle réunit des passionnées de vieilles voitures Volkswagen. © Emmanuel Bouard/France 3 Lorraine

Nico Bruck n’est pas du genre à se laisser abattre. Chauffeur-livreur la semaine pour une entreprise allemande, il avale les kilomètres jusqu’en Hongrie. Dans la cour de sa maison à Leyviller, près de Saint-Avold, sont garés des combis et des cox parmi les modèles les plus rares, ceux des années 50 notamment, qu’il a entièrement restaurés.
Nico Bruck est le président de l'association Kronenbus.
Nico Bruck est le président de l'association Kronenbus. © Emmanuel Bouard/France 3 Lorraine

Autodidacte et fier de l’être, il connaît sa mécanique sur le bout des doigts. Mais face au Covid-19, il avoue son impuissance : "on a tourné le problème dans tous les sens et on n’a trouvé aucune solution satisfaisante. On ne pouvait ni maintenir, ni repousser à septembre, parce que trop d’incertitudes pèsent encore. Alors on a décidé d’annuler".

Evil Air Fest

Ce rassemblement est devenu une institution dans le Grand Est. Tous les deux ans, il réunit les passionnés du monde VW, les célèbres combis et coccinelles, qui viennent de toute l’Europe pour présenter leurs véhicules, échanger des pièces, écouter du métal, ou simplement boire une bière en refaisant dans leur tête la voiture de leur rêve.
Le style que défend l'association Kronenbus : rabaisser au maximum les combis et les cox.
Le style que défend l'association Kronenbus : rabaisser au maximum les combis et les cox. © Emmanuel Bouard/France 3 Lorraine

Cette année, pour les quinze ans de l’association Kronenbus qui organise l'évènement, et dont Nico est le président, le rassemblement devait prendre des airs de la côte ouest américaine : cinéma en plein air, feu d’artifice, concerts, et 500 véhicules annoncés... pour 5000 billets mis en vente. Mais l’interdiction des rassemblements de masse jusque mi-juillet a fait plier l’association qui n’a pas d’autres choix que d’annuler : "avec des conséquences qui sont difficiles, on avait déjà loué la scène, les toilettes, imprimé les flyers et les affiches, booké les groupes, vendu les stands… On va devoir faire face à des frais d’annulation, c’est chaud pour une association comme la nôtre" explique le président.
Evil Air Fest

Calendrier serré

Le monde VW est organisé sur plusieurs années. Certains meetings sont des incontournables mondiaux comme celui de Spa en Belgique qui a lieu tous les deux ans. D’autres se tiennent annuellement en Grande-Bretagne ou en Allemagne. Le calendrier est souvent plein trois ou quatre ans à l’avance pour les fans de VW qui se déplacent sur ces événements. Beaucoup préparent même leurs véhicules spécifiquement pour un rassemblement, car ils savent qu’il sera vu en un week-end par plusieurs milliers de personne.

La question d’une nouvelle date pour celui de Leyviller est en suspens. "Peut-être 2022" réfléchit Nico, "mais on fera quand même une fête cet hiver pour les 15 ans de l’association". Pour remercier la centaine de bénévoles qui s’est engagée. Et pour rester fidèle à la devise du club : "la seule chose qui nous arrête, c’est les freins, nous on veut aller de l’avant".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société automobile économie coronavirus
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter