Explosion à Moutiers dans le Pays-Haut : un corps retrouvé dans les décombres

Une violente explosion a entièrement détruit une maison de deux étages à Moutiers-Bas dans le Pays-Haut. Une enquête est en cours pour déterminer l'origine de la déflagration qui a soufflé cette habitation au petit matin du lundi 9 octobre. Un corps a été retrouvé et les recherches se poursuivent pour savoir s'il y a d'autres victimes.

Une violente explosion a eu lieu vers 3h du matin au numéro 7 de la rue Clemenceau à Moutiers-Bas dans le Pays-Haut. Un corps non encore identifié a été retrouvé dans les décombres vers 17H20. La déflagration a réveillé de nombreux habitants : "j'ai entendu un bruit assourdissant, j'ouvre la fenêtre" raconte ce riverain, "et là, ensuite, j'ai commencé à voir la fumée qui montait et puis j'ai vu tous les camions de pompiers arriver."

Robert Santoro, lui, est le premier adjoint au maire de la commune. Peu après trois heures, il a été appelé sur son portable : "moi, j'ai été appelé en pleine nuit par une conseillère municipale qui habite juste en face de la maison où a eu lieu l'explosion. Ses fenêtres ont volé en éclats et sa porte d'entrée a été touchée. Mais c'est surtout l'habitation d'en face, là où s'est déroulée l'explosion, que les dégâts sont importants. Du bâtiment qui a environ 80 ans, il ne reste plus qu'un tas de gravats".

durée de la vidéo : 00h00mn14s
Explosion d'une maison à Moutiers (54) lundi 9 octobre 2023 ©Images amateur

À la recherche d'éventuelles victimes

Très rapidement, les pompiers sont intervenus pour éteindre l'incendie qui s'était déclenché suite à l'explosion. Une cinquantaine de soldats du feu, venus de plusieurs casernes du département, ont été déployés pour empêcher l'incendie de se propager aux maisons alentours. Par sécurité, les voisins les plus proches avaient été évacués et un périmètre de sécurité a été installé devant cette maison de la rue Clemenceau. 

Les nombreux pompiers présents sur place sont aidés par des équipes de la brigade cynophile, car toute la question est de savoir si cette habitation était occupée au moment du drame. D'après nos informations, cette habitation ne l'était pas de façon permanente, mais la présence d'une voiture devant la maison inquiète bien sûr les enquêteurs. Les recherches dans les décombres se sont poursuivies tout au long de la journée et le véhicule garé devant la maison a été enlevé à la mi-journée. En début d'après-midi, une pelle mécanique est arrivée pour enlever les blocs de béton en dessous desquels une ou plusieurs personnes auraient pu être ensevelies. 

École fermée

Suite à cette explosion, l'accès à l'école élémentaire Casanova qui se trouve à quelques dizaines de mètres de la maison, a été fermée. Du coup, les élèves de cet établissement scolaire n'ont pas eu classe aujourd'hui et jusqu'à nouvel ordre.