Fin de la Smart à Hambach: trois questions à Patrick Hosezkowiz, délégué CFDT

Une ligne d'assemblage Smart à Habach (Moselle). (Archive photo 2012) / © MaxPPP. YOAN VALAT
Une ligne d'assemblage Smart à Habach (Moselle). (Archive photo 2012) / © MaxPPP. YOAN VALAT

Smart France a annoncé à ses salariés mercredi 27 mars que le site d’Hambach en Moselle ne produira plus la Smart d’ici trois à cinq ans. La fabrication de la petite voiture sera délocalisée en Chine. Un regret pour les salariés : c’était notre bébé.

 

Par Yves Quemener

La future Smart sera fabriquée en Chine et plus en Lorraine. Daimler a confirmé, jeudi 28 mars 2019, à Stuttgart en Allemagne l'arrêt de la production de la petite voiture en 2022 sur le site de Hambach (Moselle) et sa future fabrication en Chine chez Geely.
Dans un texte (en anglais et en allemand) publié sur son compte LinkedIn, Dieter Zetsche, patron de Daimler depuis 2006, explique cette décision par "la volonté de prendre de nouvelles directions en partenariat avec Geely", le contructeur automobile Chinois.

Sur place, à Hambach en Moselle, une nouvelle ligne de montage sera créée pour assembler le futur SUV électrique de la marque Mercedes.
C’est ce que précise le PDG de Smart France Serge Siebert.

Pour mieux comprendre, trois questions à Patrick Hosezkowiz, délégué CFDT sur le site le Smart à Hambach en Moselle.

Quelles sont les réactions à cette annonce ?

"On a quand même été surpris car on ne s'attendais pas à ce changement. Il ne faut pas oublier que l'on a commencé avec la Smart, ici, il y a vingt ans. L'usine Smart d’Hambach à fêté ses vingt ans au mois d'octobre 2017. Elle est de chez nous. C’est notre bébé et on n’en pensait pas qu’un jour elle partirai  en Chine
Les salariés sont quand même un peu dégoûtés de voir qu’on va la fabriquer ailleurs
."
 
Les salariés sont-ils inquiets pour l' avenir ?


"Sur le site, en Moselle, même si on reste vigilant pour l’instant nous ne sommes pas forcément inquiets. Nous continuerons de produire sur notre site la voiture Mercedes. Dans l’immédiat de toute façon les 800 emplois seront conservés. Mais il faut quand même rappeler que nous n’aurons plus l’exclusivité de la fabrication et de la production. Alors que nous étions les seuls a fabriquer la Smart ici à Hambach en Moselle."

Cette délocalisation aura quel poids sur l’emploi ?

"Il ne devrait pas y avoir de perte d’emploi. C’est la direction qui nous l'a dit. Elle nous l'a annoncé officiellement. Mais bien sûr, on peut s’inquiéter pour les sous-traitants. Nous devrons rester vigilants."
 
  

Patrick Weiten se dit inquiet et vigilant

Le président du conseil départemental de la Moselle a fait part de son inquiétude dans un communiqué publié jeudi 28 mars 2019 dans l'après-midi : "je suis inquiet pour l’avenir du site et de ses sous-traitants. Malgré ses annonces rassurantes, (...) je resterai vigilant sur les conséquences de cette décision."

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus