Sarreguemines: fin de la production de la Smart à Hambach au plus tard en 2024. Direction la Chine

Le PDG de Smart France a annoncé ce mercredi 27 mars 2019, l'arrêt de la production des Smart sur le site Mosellan de Hambach, près de Sarreguemines, au plus tard en 2024. La petite citadine sera produite en Chine dans une usine flambant neuve. Les sous-traitants Mosellans sont très inquiets.
L'usine Smart, principal employeur sur l'Europôle de Hambach (800 salariés)
L'usine Smart, principal employeur sur l'Europôle de Hambach (800 salariés) © Florence Grandon. France 3 Lorraine
L'annonce en sera faite officiellement ce jeudi 28 mars 2019 à Stuttgart par le groupe automobile Allemand Daimler, maison mère de la marque Smart, explique le Républicain Lorrain qui a révélé l'information. La Smart devrait quitter Hambach pour être fabriquée en Chine entre 20022 et 2024.

Ce jeudi, Daimler devrait annoncer la mise en place, avec le groupe automobile chinois Geely d'une coopération de développement et de production.
Actuellement actionnaire de Mercedes-Benz à 9,69%, Geely, qui possède déjà Volvo, pourrait devenir dans les prochaines semaines -et peut-être même dès ce jeudi-, le principal actionnaire du groupe automobile allemand. L'information est révélée par le Financial Times (article payant), qui précise que l'annonce officielle pourrait en être faite le mardi 16 avril à Shangaï, à l'occasion du salon automobile.

Fabrication chinoise pour la Smart

Geely devrait donc récupérer entre 2022 et 2024 l'assemblage exclusif des petites citadines de la marque Smart.
Celui-ci se fera dans un nouveau site de production situé à Hangzhou, ville Chinoise accueillant le siège de l'entreprise.
Serge Siebert, le PDG de Smart France, a toutefois précisé qu'il n'y aurait "aucun licenciement sec sur Smartville", les emplois actuels seront reroutés sur la nouvelle ligne d'assemblage du futur SUV électrique Mercedes et la probable nouvelle ligne de production de la fortwo électrique.

Inquiétude des sous-traitants

La nouvelle a été annoncée ce mercredi 27 mars aux 1.600 salariés du site de Hambach, pour moitié, sous-traitants de la marque. Ces derniers s'inquiétaient déjà de la pérennité de leur activité lors de l'annonce, en mai 2018, de la fabrication du premier SUV Mercedes tout électrique à Hambach. Cette annonce ne va certainement pas les rassurer.

Denis Boos est délégué CGT de Faurecia, l'un des sous-traitants de Smart. Il travaille depuis 21 ans à Hambach. Interrogé par nos confrères de France Bleu début mars 2019, il expliquait que la fabrication de la Smart électrique allait baisser de façon importante dans les prochains mois. Cette voiture ne trouvant apparement pas son marché, la direction de Smart aurait constaté un sureffectif à Hambach et cherchait à délocaliser une partie du personnel de l'usine de Moselle. La production de la Smart électrique passerait ainsi de 500 véhicules jour actuellement à 75 véhicules/jour en janvier 2020.

"Or la nouvelle Mercedes (électrique) ne sera produite qu'à partir de 2021", précise le syndicaliste qui s'interroge : y aura-t-il du travail dans les prochains mois pour les sous-traitants de Hambach.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie social