Handball féminin : pourquoi Metz va sans doute remporter son 24e titre national face à Brest ce dimanche 23 mai

Dimanche 23 mai à 15h25 France 3 Lorraine diffuse la finale retour du championnat de France de handball féminin. Depuis près de trente ans, les joueuses du Metz Handball dominent la planète hand hexagonale. Les Dragonnes pourraient bien remporter un 24e titre de championne de France. 

Le match aller de la finale du championnat de France de Handball l’a encore prouvé, les Messines sont toujours assoiffées de titres. En l’emportant de 7 points (31 à 24) chez elles, les Dragonnes se sont mises dans les meilleures conditions pour être sacrées lors du match retour à Brest, leurs éternelles rivales. Match qui aura lieu dimanche 23 mai à 15h25, retransmis sur France 3 Lorraine à suivre également en direct sur notre site France 3 Grand Est. 

Pourtant, interrogées mercredi 19 mai, les Messines ne considèrent être en position de force pour le match retour. Manon Houette, ailière gauche déclare : "Non, on n'a pas d'ascendant psychologique, on part de zéro. J'ai envie qu'on soit en capacité de prouver au public qu'on est capable d'aller chercher cette finale." L'entraîneur Emmanuel Mayonnade temporise aussi : "La confiance, ça va, ça vient; si on commence mal le premier quart d'heure, on considérera qu'on ne l'a plus; si on commence bien, on considérera qu'on l'a. Voilà, on va jouer notre matche et on verra bien."

Une affiche de rêve et un goût de revanche pour le Metz Handball qui a vu les Brestoises, une fois n’est pas coutume, les éliminer en Ligue des Champions en avril 2021.

Pour comprendre cette domination des Messines, il faut comprendre que l’excellence a toujours dominé dans ce club tourné très vite vers sa section féminine avec très vite un entraîneur d’exception : Olivier Krumbholz. Les années 90 sont marquées par l’avènement d’Isabelle Wendling et de Leila Duchemann qui excelleront très vite à la fois en club et avec l’équipe de France. Des années marquées également par la rivalité face au club voisin de Besançon qui fera monter le niveau des Messines jusqu’en 2003.

Club soudé

Ensuite, malgré des soucis financiers, les joueuses Messines et leurs dirigeants ne lâcheront rien et surtout le club à dimension familial restera soudé. Preuve en est, au fil des années, les acteurs d’hier continuent de faire vivre le club aujourd’hui. Le président actuel, Thierry Weizman, est tout simplement l’ex-médecin du club.

Katya Andryushina, la double championne du monde russe et ex-joueuse du club est toujours entraîneure adjointe aux côtés d’Emmanuel Mayonnade.. Sans oublier les anciennes stars du club, Svetlana Ognjenovic ou encore la légende Irina Popova toujours dans les structures du club.. Le centre de formation du club est également très courtisé avec la section sport-étude et les meilleures joueuses veulent intégrer l’équipe.

Enfin, les individualités actuelles du club sont de retour au top niveau. Méline Nocandy retrouve une forme incroyable et prend plus que jamais un rôle de leadership dans l’équipe. De retour de blessure, la gardienne Ivana Kapitanovic fait de nouveaux des exploits dans les cages sans oublier les attaques tranchantes de Louise Burgaard et l’excellente Camilla Micijevic au poste d’arrière-gauche.

Bref, les Messines ont toutes les cartes en main pour décrocher un 24e titre de championne de France face à Brest et rentrer un peu plus dans la légende du sport français

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
metz handball handball sport