Cet article date de plus de 4 ans

Jets de pétards durant le match Metz-Lyon: un pseudo-supporter en garde à vue

Un homme a été placé en garde à vue mercredi dans le cadre de l'enquête sur des jets de pétards qui ont blessé le gardien et le médecin de l'Olympique lyonnais samedi 3 décembre 2016 pendant la rencontre avec le FC Metz au stade Saint-Symphorien.
© France 3 Lorraine
Un soit-disant supporter a été placé en garde à vue mercredi 7 décembre 2016 dans le cadre de l'enquête sur des jets de pétards qui sont intervenus samedi 3 décembre à la 30e minute du match, juste après un but messin.

Ces deux ou trois projectiles sonores de forte taille ont blessé le gardien et le médecin de l'Olympique lyonnais au stade Saint-Symphorien,

Le gardien de Lyon, Anthony Lopes, a expliqué dimanche sur son compte Instagram souffrir de "surdité traumatique sans conséquence pour (son) avenir".

La brigade en charge des violences urbaines a étudié les bandes de vidéosurveillance remises par le club messin qui auraient permis d'identifier l'homme placé en garde à vue.

La direction départementale de la Sécurité publique n'a pas confirmé l'appartenance de cet homme au groupe de supporters ultras de Metz, la Horda Frenetik, qui occupe la tribune d'où ont été lancés des pétards.

Ce groupe a condamné "fermement ce geste incompréhensible et stupide" lundi sur sa page Facebook.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société fc metz football sport olympique lyonnais faits divers