Lor'Story : le dépanneur bien mal dépanné

Faites l'étoile ! / © Florence Houvet / FTV
Faites l'étoile ! / © Florence Houvet / FTV

C'est une petite perle d'absurdité qui a été révélée par nos confrères du Républicain Lorrain. Un carrossier dépanneur de Maizières-lès-Metz a été victime en ce début d'année 2020 d'un modèle du genre en matière de saugrenu.

Par Sophie Gueffier

Quel est le comble pour un dépanneur ?
C'est ce que révèle le Républicain Lorrain dans un article de Frédéric Clausse, daté du 3 janvier 2020 et réservé aux abonnés. 

Eric M. est carrossier dépanneur à Maizières-lès-Metz. Comme beaucoup de Français, il a pris un peu de repos lors des fêtes de fin d'année. Jeudi 2 janvier, jour de reprise, il constate avec effroi qu'il fait grand froid dans son atelier. Il inspecte son installation de chauffage et découvre rapidement qu'elle n'est plus alimentée en gaz. Un petit tour au compteur lui fait constater qu'on lui a bien coupé l'arrivée du gaz pendant les vacances de Noël. 
Ça caille chez le dépanneur carrossier de Maizères-lès-Metz / © Florence Houvet
Ça caille chez le dépanneur carrossier de Maizères-lès-Metz / © Florence Houvet

La quatrième dimension

Qu'à cela ne tienne! Son épouse va joindre le fournisseur de gaz par téléphone et régler tout cela dans la journée. Qu'elle croit! 
Elle parvient déjà difficilement à obtenir des interlocuteurs pour élucider son cas. Mieux vaut éviter de tomber en panne pendant les périodes festives... Après quelques tours de tourniquette musicale d'attente, Murielle M. finit par obtenir un interlocuteur et une explication qui la laissent pantoise. 
Difficile d'obtenir un interlocuteur par téléphone. / © Florence Houvet
Difficile d'obtenir un interlocuteur par téléphone. / © Florence Houvet
Le fournisseur historique dont le nom commence par un E et finit aussi par un E, affirme que les carrossiers auraient résilié leur contrat en septembre 2019 pour rejoindre un concurrent italien. Que nenni ! Les artisans n'ont jamais entamé de telles démarches et d'ailleurs aucun contrat ne vient le prouver. Après quelques vérifications d'usage, qui prennent -comme le fût du canon pour refroidir- un temps certain, le fournisseur admet qu'un voisin, de la même rue, à une dizaine de numéros près, a bien, lui, résilié son contrat en septembre. Oups ! 
Sans pour autant reconnaître l'erreur, le fournisseur de gaz accepte de rebrancher le gaz chez le carrossier, qui continue, cela dit en passant, a se (les) geler sévère. 
On cherche une solution. / © Florence Houvet
On cherche une solution. / © Florence Houvet

Oui mais

Mais c'est là que ça se corse. Le fournisseur accepte donc de rétablir l'accès au gaz mais à condition que le carrossier fasse un contrat. Contrat, qui, je le rappelle, n'a jamais été rompu. Le carrossier veut bien se plier à la condition du fournisseur, mais attention, il faut respecter un délai de 5 jours entre la fin d'un contrat et le début d'un nouveau ! Quand on vous dit qu'il n'y a jamais eu de rupture de contrat. C'est pas grave, c'est la procédure.
N'y aurait-il pas un moyen de contourner la règle ? 

Si peut-être

Après réflexion l'interlocuteur, sûrement un peu gêné aux entournures, propose une solution. Si le carrossier dépanneur est prêt à payer la modique somme de 40 euros, l'intervention pourrait s'effectuer dans les 48 heures. Ah oui, mais non, car il n'y a pas d'intervention le samedi (rappelons que nous sommes jeudi après-midi) donc ça ne pourra se faire avant lundi. Soit dans quatre jours...
Aïe aïe aïe, ça se complique! / © Florence Houvet
Aïe aïe aïe, ça se complique! / © Florence Houvet

Enfin, il existe bien une autre solution : ce serait de payer la -un peu moins- modique somme de 150 euros (ça commence à faire mal) pour qu'une intervention se fasse en express dans la journée. 
Ah oui mais non, car il fallait faire la demande avant 15h00 et là c'est trop tard. Alors bon il faudra rappeler demain.....

Si je vous dit faites l'étoile, ça vous parle ? 
À l'heure qu'il est, on espère que le carrossier a pu relancer sa chaudière. Mais on sait aussi qu'il tend le dos pour le nouvel an 2021. Car, pour la nouvelle année 2019, c'était une coupure d'internet due à une erreur du fournisseur d'accès qu'il avait subie. Quelle erreur de quel fournisseur lui réserve le jour de l'an 2021? 
Car comme on dit chez nous : jamais deux sans trois !
 

Sur le même sujet

Les + Lus