Marine Le Pen entretient l’espoir d’une victoire du Rassemblement National à Metz

En visite à Metz, Marine Le Pen a rapidement visité la Cathédrale Saint-Etienne. Entre miracle, révélation et coup médiatique, la présidente du RN veut croire à la victoire de son parti à Metz. / © France 3 Lorraine
En visite à Metz, Marine Le Pen a rapidement visité la Cathédrale Saint-Etienne. Entre miracle, révélation et coup médiatique, la présidente du RN veut croire à la victoire de son parti à Metz. / © France 3 Lorraine

Avec Perpignan, Metz est une des grandes villes où le RN envisage sérieusement de rafler la mairie. Pour l’instant, c’est mal engagé mais Marine Le Pen en est persuadée. C’est possible et elle le répète à qui veut bien l’entendre ce vendredi 7 février.

Par Jean-Christophe Panek

"Je crois beaucoup à la candidature de Françoise Grolet. Je pense que Metz peut créer la surprise". Les propos sont signés Marine Le Pen.  La présidente du RN les a prononcés lors d'une conférence de presse ce vendredi 07 février 2020, lors d'un déplacement pour soutenir les neuf têtes de listes du parti en Moselle. Sa visite à la Cathédrale Saint-Etienne de Metz lui a peut-être donné des ailes et des idées et elle y a peut-être brulé un cierge… mais elle en est persuadée et elle le répète : "Metz peut créer la surprise avec la candidate du Rassemblent National Françoise Grolet".

Tirs à boulets rouges sur le candidat Grosdidier

Le problème, c’est qu’un sondage Ifop/Fiducial pour Le Républicain lorrain et ViàMirabelle publié ce jeudi 6 février 2020 ne place Françoise Grolet qu'en troisième position avec 18% des intentions de vote au premier tour, derrière le sénateur LR François Grosdidier (29%) et le candidat de la gauche et des écologistes Xavier Bouvet (20%). "Je pense que Françoise arrivera en tête de ces élections. Quand les habitants sauront le caractère communautariste de M. Grosdidier, ce qu'il a fait, ce qu'il a voté, beaucoup renonceront à voter pour lui", a assuré Marine Le Pen avant d’ajouter, "A Henin-Beaumont, on nous donnait perdant au second tour, on a gagné au premier ! Je pense qu’il faut rester très prudent par rapport à ça !».

Le récent sondage place Françoise Grolet en troisième position en cas de triangulaire ou de quadrangulaire au second tour. "Le candidat LR en tête actuellement, condamné pour détournement de fonds publics, mis en examen pour des faits encore plus graves, doit montrer son vrai visage aux électeurs", a prévenu Françoise Grolet, faisant référence à une condamnation de M. Grosdidier en 2015 et une enquête le visant depuis début 2019 pour "prise illégale d'intérêts" et "détournements de fonds publics".

Henin-Beaumont et Fréjus en exemple : et pas Hayange ?

Interrogée par l’équipe de France 3 Lorraine sur le petit marché de la rue de Nancy ce matin, Marine Le Pen a vanté "l'excellente" gestion des villes par les maires RN, citant la "baisse de l'insécurité, la stabilité des impôts quand ce n'est pas la baisse, les investissements et les réalisations qui ont été faits". Et notamment en citant en exemple, Henin-Beaumont (encore et toujours) mais aussi Fréjus. "Nous y avons fait nos preuves !". Pas un mot à notre micro sur Hayange, ville de Moselle pourtant RN et dirigé par Fabien Engelmann. Un simple oubli sans doute réparée dans l’après-midi lors d’un point presse où Fabien Engelmann, candidat à sa propre succession était présent. Marine Le Pen s’est rattrapée aux branches "Fabien, notre excellent maire" pouvait-on lire sur son compte Twitter pour présenter le maire d’Hayange à ses 2,3 millions d’abonnés. C'est miraculeux tout ce qu'on peut faire... avec Twitter (Avec AFP)
 

Sur le même sujet

Les + Lus