Marne : un militaire de Suippes âgé de 20 ans mortellement blessé par un tir à la tête à Metz

En poste au palais du gouverneur à Metz, un militaire de Suippes (Marne) a reçu une balle en pleine tête provenant d’un autre soldat en fonction, mercredi 24 juin. Les tirs seraient accidentels, pour le procureur de la République de Metz. Le soldat est décédé, annonce l'Armée de Terre. 

Le soldat marnais montait la garde devant le palais du Gouverneur militaire à Metz.
Le soldat marnais montait la garde devant le palais du Gouverneur militaire à Metz. © FTV

C’est en fin d’après-midi, mercredi 24 juin, vers 18h30, que des coups de feu ont éclatés dans le Palais du gouverneur à Metz. Un militaire marnais, issu du 40e régiment d’artillerie de Suippes a été touché en pleine tête par un collègue. Le jeune homme, âgé de 20 ans, a été transporté en urgence au CHU de Nancy, dans un état de mort cérébrale. Son décès a été annoncé ce jeudi 25 juin. 

Dans un message posté sur Twitter, le chef d'Etat major de l'Armée de Terre fait part de son émotion. "Profonde tristesse après le décès accidentel cette nuit du 1re Classe Alexis Battu, réserviste au @40RA_Officiel, en mission de garde au palais du gouverneur militaire de Metz. J’assure à sa famille et ses camarades tout mon soutien et celui de ses camarades de l’Armée de terre". 



Les circonstances entourant la mort du soldat restent floues. Si dans la foulée, une enquête pour homicide volontaire a été ouverte, le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri, se dit persuadé du caractère « accidentel » des coups de feu. Le militaire responsable des tirs aurait commis une erreur en manipulant son fusil d’assaut, réglé en mode rafale. « Il s’agit d’une mauvaise manipulation. Ce sont des tirs qui ont eu lieu durant le service, il s’agit donc d’une affaire pénale militaire. » La police judiciaire de Metz a été saisie.

 

Un "bon camarade réserviste assidu"

L'Armée rend hommage au jeune soldat en précisant son parcours. Né le 25 avril 2000 a Vierzon (Cher), l'artilleur de 1ere classe Alexis Battu était réserviste  au 40eme régiment d'artillerie Suippes. "Engagé au titre de la réserve operationnelle le 21 octobre 2019, sa motivation et son excellent état d'esprit lui permettent d'obtenir de tres bons résultats lors de sa formation initiale. Réserviste assidu, il participe à plusieurs sessions de formation entre février et mars 2020 sur la légitime defense, le secourisme ou l'instruction sur le tir de combat ainsi qu'à un stage d'aguerrissement où il acquiert rapidement les savoir-faire militaires de base. Toujours impliqué dans l'instruction qui lui est dispensée, ses grandes qualités humaines et intellectuelles le font remarqué de ses chefs. Appliqué et volontaire, notamment lors des challenges sportifs, il est particulièrement apprecié de ses pairs pour sa grande camaraderie". 


"Engagé avec son groupe pour la protection du palais du gouvemeur militaire de Metz depuis le 18 juin 2020, il se préparait a effectuer une patrouille lorsqu'il est grièvement blesse à la tête par un tir accidentel. Il a été immédiatement pris en charge par les secours et évacué vers l'hopital de Nancy où il est décédé des suites de ses blessures. L'artilleur de lere classe Alexis Battu était célibataire sans enfant. Il est mort dans l'accomplissement de sa mission". 

Une cérémonie d'hommage sera organisée prochainement dans son régiment de Suippes. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité faits divers