Metz : l'avocat Etienne Mangeot remporte le concours international des plaidoiries au Mémorial de Caen

Etienne Mangeot, avocat au barreau de Metz, a non seulement gagné le concours international des plaidoiries des avocats ce dimanche 27 janvier 2019 au Mémorial de Caen. Mais il remporte aussi le prix du public et le prix spécial des 30 ans ! du jamais vu.
 
Mis à jour, dimanche 27 janvier :
Etienne Mangeot, l'avocat messin qui participait au concours de plaidoiries au Mémorial de Caen ce dimanche 27 janvier 2019 a remporté le concours international des plaidoiries des avocats.
Mais, et c'est une première, il a également remporté le prix du public et le prix spécial des 30 ans !

12 minutes pour plaider

Le concours international des plaidoiries des avocats pour les droits de l’Homme, créé en 1990 s’adresse à tous les avocats inscrits au Barreau. Le concours aura comme thème principal cette année les Libertés Fondamentales.

Les dix finalistes doivent rédiger une plaidoirie en français ou en anglais, qui ne doit pas dépasser les 12 minutes. Ils plaideront devant un jury et en public.

Trois prix seront décernés dont deux par le jury et un par le public :
Les sujets de plaidoiries choisis par les autres candidats sont assez variés : « l'intolérance et la haine de la différence », « donne-moi à manger et je te fais ce que je veux », ou encore « un silence assourdissant ».
Me Etienne Mangeot a choisi lui comme sujet « Adrien Guihal : les libertés fondamentales doivent-elles céder à la lutte contre le terrorisme ? ».
Les libertés fondamentales pour Me Mangeot sont essentielles.

Lorsqu’on est une société démocratique on doit se battre y compris pour celui qui est l’ennemi de ces valeurs-là.


Qui est Adrien Guihal ?  

Adrien Guihal, est un français membre de l’Etat islamique. Il a été capturé par les forces démocratiques syriennes, une coalition militaire soutenue par les Etats-Unis et la France en mai 2018.
Son nom de guerre est Abou Oussama al-faransi.

Il est soupçonné d’avoir enregistré le communiqué audio de revendication de l’assassinat d’un couple de policiers à Magnanville (Yvelines) en juin 2016.
Il a également été identifié comme ayant revendiqué au nom de l'EI l'attentat de Nice en juillet 2016.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société mémorial de caen sorties et loisirs