• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Metz : deux tonnes de poissons retrouvés morts dans l'étang de Mondelange

On ne sait encore pourquoi les poissons sont morts. Des analyses sont en cours. / © Catherine Reggianini, France 3 Lorraine
On ne sait encore pourquoi les poissons sont morts. Des analyses sont en cours. / © Catherine Reggianini, France 3 Lorraine

Environ deux tonnes de poissons sont morts dans l'étang du Kirchenbrandt à Mondelange (Moselle).
Les pêcheurs retirent les cadavres de l'eau depuis jeudi 5 septembre. L'origine de la catastrophe n'est toujours pas connue. 

Par Yves Quemener

Environ deux tonnes de poissons ont été retrouvés morts à Mondelange (Moselle). Depuis jeudi 5 septembre 2019, les poissons flottent le ventre à l'air sur l'étang du Kirchenbrandt. 
Et depuis une semaine les cadavres s'entassent sur les berges de l'étang.

Les poissons en train de flotter

"Les pêcheurs ont alerté l’association lundi dernier car quelques poissons morts étaient remontés à la surface de l'étang", dit Emilie Kwiatkowski, secrétaire de l’association des pêcheurs mondelangeois. Et depuis c'est l'hécatombe.
"Certains poissons sont très grands. Ils mesurent deux mètres", dit, surpris, Michel Devize, le garde pêche. "C’est la première fois que je vois ça en trente ans de service de garde pêche ici à Mondelange", ajoute Michel.  

 
 

C’est une intoxication ça ne peut pas être autre chose
-Michel Devize, garde pêche assermenté-

Peut-être la pollution, ou une origine biologique
-Emilie Kwiatkowski, secrétaire de l’association des pêcheurs mondelangeois-

"A partir de mercredi c’était l’hécatombe. Les carpes et tous les poissons du fond sont remontés à la surface. Morts. Depuis mercredi, au total, on a sorti deux tonnes de poissons", ajoute Emilie Kwiatkowski.
Selon Michel, le garde pêche, le drame est vraisemblablement liée à une intoxication. Même s'il faut rester prudent car on ne connait pas encore l'origine exacte de la catastrophe. 
Dans un premier temps les pêcheurs ont pensé à un manque d’oxygène. Mais les autres étangs aux alentours ne sont pas du tout concernés par ce problème.
Désormais, les pêcheurs pensent soit à un problème biologique, soit à une pollution. Peut-être aussi que les températures élevées de cet été ont aggravé la situation.
En attendant c’est l’inquiétude pour les habitués de l'étang du Kirchenbrandt. 

Le laboratoire d'Ennery communiquera les résultats des analyses la semaine prochaine, mardi ou mercredi. 
 

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus