• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Metz : vigilance renforcée auprès des sans-abris en raison du froid

« Les situations critiques ne manquent pas en période de grand froid ! » pour Stéphane Jérome de l'AIEM / © France 3 Lorraine
« Les situations critiques ne manquent pas en période de grand froid ! » pour Stéphane Jérome de l'AIEM / © France 3 Lorraine

A la suite des chutes de température, les maraudes ont été renforcées en Meurthe et Moselle et Moselle. Illustration à Metz où elles sont effectuées le soir par la Protection Civile et le jour par les équipes mobiles de l'AIEM.

Par Jean-Christophe Panek

Stéphane Jérome fait partie de l’équipe de l’AIEM (Association d’Information et d’Entraide Mosellane). Une équipe mobile de cinq personnes qui œuvre chaque jour sur le terrain en allant à la rencontre des personnes en situation d’errance afin de recréer du lien social. L’heure est à veille hivernale. « On essaye de trouver des solutions pour les personnes qui dorment dehors qui pour la plupart refuse l’hébergement d’urgence. On essaye donc de les convaincre et ça fonctionne plutôt bien ! ».

Depuis mi-janvier, l’équipe a croisé une soixantaine de personnes dans les rues de Metz. « Les situations critiques ne manquent pas en période de grand froid ! » ajoute Stéphane « Lorsqu’il fait très froid, le mieux c’est d’aller se réfugier au chaud. A nous de convaincre les gens que nous croisons ! »

Il y a malheureusement beaucoup de gens qui veulent rester dehors. Leur vie, c’est la rue

Arnaud, Protection Civile

A 22h, c’est la protection civile qui prend le relais. Place au travail de nuit. Stéphane transmet ses informations et signalements délicats et urgents. Arnaud est à l’écoute « Il y a malheureusement beaucoup de gens qui veulent rester dehors. Leur vie, c’est la rue… Alors on leur donne des couvertures, des pulls… On leur offre une boisson chaude ! Il arrive qu’on tombe sur des gens en détresse physique mais comme on est secouriste, on est équipé pour intervenir. La nuit, il arrive tout et n’importe quoi… C’est ça le problème ! ».

Ce soir, pas de situation de grande urgence. L'équipe prend en charge une personne sans domicile fixe à la sortie des urgences et l'emmène dans un foyer du centre- ville... Une intervention parmi tant d'autres dans cette longue soirée d'hiver.
 

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus