A Metz, la municipalité a compris que l'arbre est un atout pour le bien-être de la ville et de ses habitants. Elle s'est donc donnée comme objectif de planter 20.000 arbres d'ici 2030.

La ville de Metz plantait en moyenne 300 arbres par an, elle va passer à 2000 chaque année pour atteindre son objectif de 20 000 arbres d'ici 2030. Les premières plantations commenceront sur le boulevard de la solidarité dès cette année 2019.

"Ici, nous allons planter une rangée d’arbres d’essences différentes et en dessous, toute une rangée d’arbustes pour faire barrière à la pollution et en même temps pour améliorer la biodiversité du site.
L’arbre vous apporte l’évapotranspiration, un arbre pompe l’eau du sol et il va vous la restituer sous forme de vapeur d’eau. Un platane peut restituer jusqu’à 2000 litres par jour. On considère qu’un grand arbre vaut trois climatiseurs"
,

informe Marylin Molinet, conseillère municipale déléguée à la biodiversité.


Avec la menace du réchauffement climatique, l'arbre s'avère un de nos plus précieux alliés.
Pour sélectionner ses arbres, la ville de Metz s'appuie sur l'étude Sésame qu'elle a mené pendant deux ans. Des conclusions précieuses en ont été tirées.

"Ce qu’il faut éviter, c’est la monoculture (…) Dès qu’il y a une attaque de champignons ou de prédateurs, on s’aperçoit que plus il y a d'arbres de la même espèce, plus ils sont fragiles. On a eu des ormes qui ont disparu complètement, actuellement se sont les frênes qui sont attaqués, on essaye d’avoir une grande diversité de plantations"

prévient Michel Koenig, responsable des espaces verts à la ville de Metz.

La plantation d'un arbre coûte 6 euros dans une zone engazonnée. Le prix peut monter à 3000 euros en centre-ville puisqu'il faut creuser dans les pavés et mettre une grille de protection.

La ville va consacrer 1,5 millions d'euros sur 10 ans à la plantation des arbres.