Moselle : à trois mois du bac, la traditionnelle fête du Père Cent sous haute surveillance

Cette fête des lycéens, à cent jours du baccalauréat, existe depuis des décennies. Le Père Cent est toléré mais ne dispense pas, pour autant, les élèves de cours. En Moselle, la préfecture place ces défilés sous haute surveillance et appelle les parents à la plus grande vigilance.

On se croirait en plein festival ou dans une rave party. De la musique, des jeunes déguisés, heureux et survoltés. Le Père Cent est un exutoire pour des milliers d’élèves en classe de Terminale, à trois mois du bac. Comme chaque année, la tradition lycéenne est organisée sous escorte policière, pour éviter les débordements. Plusieurs dispositions sont prises par la préfecture de Moselle pour les défilés du Père Cent prévus ces prochains jours.

Un événement “non autorisé” par l’Éducation nationale

Il y a deux jours, le 6 mars, pas moins de 1.500 jeunes paradaient à travers les rues de Thionville (Moselle) pour le Père Cent. À l’approche des premières épreuves du baccalauréat 2023, ils seront encore des milliers d'autres jeunes mosellans à sécher les cours pour l’occasion. Comme chaque année, dans le Grand Est et d’autres régions, la vieille tradition perdure. Avant leurs adieux définitifs aux bancs du lycée, ils comptent bien faire la fête, tous ensemble, se déguiser, défiler gaiement dans les rues (et si l'humeur leur en dit, jeter un peu de farine ou des œufs). Si l’événement est généralement bon-enfant, il connaît parfois des débordements violents.

Il est du devoir des parents de préserver leurs enfants des risques auxquels ils s'exposent en pareille circonstance

Préfecture de Moselle

Pour rappel, ces manifestations festives ne sont pas autorisées par l’Éducation nationale. “Il est du devoir des parents de préserver leurs enfants des risques auxquels ils s'exposent en pareille circonstance, les établissements déclinant toute responsabilité en dehors de leur enceinte. Un suivi strict de l’assiduité à laquelle tous les élèves sont soumis sera effectué. Les cours étant dispensés normalement, chaque élève absent sera considéré en absence injustifiée”, précise la préfecture de Moselle.

Les interdictions de la Préfecture de Moselle

Sans vouloir casser l’ambiance, la préfecture signale aussi que “toute dégradation, perturbation ou violence éminemment répréhensibles contre les personnes et les biens sont passibles des sanctions prévues par le code pénal”. Pour éviter tout trouble à l’ordre public, le préfet de la Moselle interdit donc à l’occasion des manifestations du Père Cent :

  • le port, l’exhibition et le maniement de répliques d’armes à feu, d’imitations ou d’armes factices et de manière générale de tout objet dont l’apparence est telle qu’ils peuvent être confondus avec une véritable arme à feu et susciter une méprise
  • le port, le transport et l’utilisation d’artifices de divertissement et d’articles pyrotechniques de toutes les catégories
  • la consommation d’alcool

Ces interdictions sont à respecter sur la voie publique, dans les transports publics, les établissements scolaires ou sportifs et leurs abords, les parcs, les jardins publics, dans les commerces, les centres commerciaux et les lieux de culte.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité