Moselle : le variant delta progresse mais la vaccination également

La préfecture de la Moselle a tenu ce 27 juillet son point presse bi-mensuel sur l'épidémie de covid 19. Il en ressort que le variant delta a pris le pas sur les autres formes du coronavirus, mais que la Moselle est l'un des départements du Grand-Est où la vaccination est la plus soutenue.
Le point presse du 27 juillet 2021 s'est tenu en présence de David Larivère, directeur général adjoint du CHR Metz-Thionville, de Parvine Lacombe, directrice de cabinet du préfet de la Moselle et de Lamia Himer, déléguée territoriale de l'ARS.
Le point presse du 27 juillet 2021 s'est tenu en présence de David Larivère, directeur général adjoint du CHR Metz-Thionville, de Parvine Lacombe, directrice de cabinet du préfet de la Moselle et de Lamia Himer, déléguée territoriale de l'ARS. © Stéphane Matuchet - France 3 Lorraine

Comme partout en France, le département de la Moselle n'échappe pas à la progression du variant delta. C'est ce qu'ont rappelé ce mardi 27 juillet 2021 les trois responsables qui organisaient la conférence de presse sur la situation sanitaire dans le département.

"La situation de dégrade" a annoncé  Parvine Lacombe, directrice de cabinet du préfet de la Moselle, "le taux de contamination a été multiplié par trois en 15 jours" et le taux d'incidence a atteint 92 pour 100.000 ce lundi 26 juillet. 

La progression fulgurante du variant delta apparaît clairement sur la courbe du taux d'incidence.
La progression fulgurante du variant delta apparaît clairement sur la courbe du taux d'incidence. © Santé Publique France

Le variant delta est trois fois plus contagieux que le précédent variant britannique, ce qui explique cette hausse très rapide des chiffres.

Le taux de positivité qui était quasiment nul fin juin est aujourd'hui de 2,4%, ce qui est significatif.

"Nous observons plusieurs "signaux faibles" qui indiquent que nous sommes bien repartis pour une quatrième vague" a indiqué par ailleurs Lamia Himer déléguée territoriale de l'ARS. La quatrième vague devrait d'ailleurs prendre de l'ampleur au mois d'août.

Respecter les gestes barrières

La directrice de cabinet du préfet a appelé à maintenir la vigilance sur les gestes barrières :"cela semble évident, mais c'est un important de le rappeler car c'est le meilleur moyen de limiter la contamination". Parvine Lacombe a par ailleurs rappelé que le port du masque reste obligatoire en Moselle sur certains lieux comme les marchés, les brocantes et vides-greniers et sur les manifestations sur la voie publique.

 

La vaccination progresse dans le département

La Moselle est le deuxième département du Grand-Est où la vaccination est la plus soutenue. Depuis le mois de janvier ce sont 614.656 citoyens qui ont reçu au moins une dose de vaccin contre la covid 19. Par ailleurs 49% de la population est entièrement vaccinée, et 59% des habitants ont reçu au moins une dose. Depuis le mois de janvier plus d'un million d'injections ont été réalisée dans le département.

La vaccination va s'accélérer puisque les service de l'Etat vont ouvrir plusieurs créneaux pour les deux prochaines semaines, avec notamment des créneaux réservés aux professionnels pour faire face aux prochaines échéances du passe sanitaire.

 

Limiter la pression hospitalière

Lors de cette conférence de presse David Larivière, directeur général adjoint du CHR de Metz-Thionville, a rappelé tout l'enjeu des mesures actuelles : "il s'agit d'éviter la saturation des hôpitaux et le report d'interventions prévues (...) Il faut agir dès maintenant pour éviter de constater à la rentrée un regain sur les soins lourds avec des personnels fatigués".

David Larivière a par ailleurs rappelé que parmi les patients admis dans les hôpitaux mosellans en soins lourds, 92% ne sont pas vaccinés. "Les personnes admises ont entre 45 et 50 ans sans comorbidité" a par ailleurs précisé le directeur général adjoint du CHR.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19