Moselle : Léa apprentie coiffeuse participe aux Olympiades des Métiers à Caen

Coupe classique Homme : c'est une des six épreuves que Léa, jeune apprentie messine en coiffure, va devoir passer aux Olympiades nationales des métiers à Caen. Gros plan sur l'entraînement d'une championne.

"Motivée, motivée !" C'est ainsi qu'on peut qualifier Léa Delandhuy, apprentie coiffeuse messine de 21 ans. 
Son parcours est atypique et dénote de son envie de réussir dans son domaine. Elle a d'abord passé un bac général et entamé des études supérieures avant de s'apercevoir qu'elle souhaitait se réorienter vers l'apprentissage de la coiffure. Alors qu'elle explique son souhait à ses parents, sa mère s'exclame : 

Moi je ne comprends pas pourquoi tu ne l'as pas fait plus tôt !

Aussitôt dit, aussitôt fait. La jeune femme se lance dans un contrat d'apprentissage en alternance, mais elle vise directement le haut niveau et souhaite s'inscrire aux Olympiades nationales des métiers. 

De l'entraînement de haut niveau

Elle se cherche donc un entraîneur, de haut niveau lui-même. Et c'est Alexandre Schoettel, champion du monde de coiffure qui accepte de relever le défi à ses côtés. Pour se rendre aux entraînements qu'il lui prodigue au CFA de Forbach, Léa ne recule pas devant un trajet de trois heures par jour. Motivée, je vous dis !

Une épreuve ciselée 

À Caen où se déroulent depuis le 29 novembre 2018 les Olympiades nationales des métiers, Léa devra participer à six épreuves pour convaincre de son savoir-faire. L'une d'elles consiste en une "coupe classique homme"

Avec une longueur importante sur le dessus, un fondu de nuque et le tour d'oreille dégagé. Le but c'est de créer un coiffage le plus carré possible

Tout un programme ! 
À défaut de doigts, croisons les ciseaux pour Léa !