Municipales 2020 : François Grosdidier élu maire de Metz, "ces six années seront denses"

Les cinquante cinq nouveaux conseillers municipaux ont élu le nouveau maire de Metz. Sans surprise, François Grosdidier (LR) succède à Dominique Gros (PS) à l'issue de ce premier conseil d'installation.

François Grosdidier, élu dès le premier tour
François Grosdidier, élu dès le premier tour © JP Tranvouez / France Télévisions
C'est Raphaël Pitti, le doyen d’âge du conseil, qui a présidé la séance en présence des cinquante cinq nouveaux conseillers municipaux (1). L'ex-conseiller Délégué à l'Urgence Sociale, Humanitaire et Sanitaire a lourdement insisté en préambule sur l'abstention record au second tour et appelé la future équipe à “travailler en concertation et non en confrontation. Françoise Grolet, François Grosdidier et Xavier Bouvet étaient candidats. En raison des règles sanitaires, pas d'isoloir, ni d'enveloppes... Un agent de la mairie recueille les bulletins de chaque conseiller. Résultat : 40 voix en faveur de François Grosdidier, qui est donc élu maire de Metz. Il lui en fallait 28 pour l'emporter.

Je mesure l'immensité de la tâche pour faire de Metz une ville plus sûre, propre, verte, solidaire et innovante

François Grosdidier, maire de Metz

Visiblement ému, François Grosdidier a remercié dans un discours ses collègues mais aussi les “Messins qui m'ont donné mandat. Je prends avec beaucoup d'humilité cet immense honneur... Mon père m'a élevé dans l'amour et la culture de Metz et nous sommes modestes par rapport à cette histoire messine... Nous ne sommes pas au dessus mais au milieu de nos concitoyens et nous le resterons pour écouter, pour comprendre, pour partager les problèmes et les résoudre. Je mesure l'immensité de la tâche pour faire de Metz une ville plus sûre, propre, verte, solidaire et innovante... Je compte sur tous les habitants qui auront toujours la parole... Je voudrais vous confier mon émotion de ce jour. Je suis né à quelques dizaines de mètres d'ici sur la colline Sainte-Croix. J'ai été élevé dans un patriotisme messin. Enfant, je connaissais mieux l'histoire des rois d'Austrasie que celle des rois de France... J'ai été tout jeune conseiller municipal de Metz dans ce grand salon, ici, en 1989, à 28 ans...

Maire, je ne connais aucun clivage idéologique, culturel, religieux, social ou générationnel

François Grosdidier, maire de Metz

François Grosdidier a aussi rendu hommage au travail de ses deux prédécesseurs, Jean-Marie Rausch et Dominique Gros avant d'ajouter : “A partir d'aujourd'hui, nous allons écrire une nouvelle page de l'histoire de Metz. Cette page sera celle du rapprochement de la commune avec ses habitants et l'affirmation de la place de Metz dans le concert des métropoles... Je serai le maire de tous. Maire, je ne connais aucun clivage idéologique, culturel, religieux, social ou générationnel... A Metz, ce sera aussi la fin de l'effacement. Beaucoup de sujets relèvent aujourd'hui de la métropole. C'est surtout là que se trouvent les leviers nécessaires... Ici, nous allons travailler six ans avec beaucoup d'ambition collective et autant d'humilité personnelle... Nous devons hisser Metz vers le haut mais en restant les pieds sur terre, à l'écoute de tous. Notre été ne sera pas de tout repos et ces six années seront denses.

Quels adjoints autour du nouveau maire

Comme lors du mandat précédent, il y aura vingt et un adjoints, dont cinq de quartier. Les vingt et un adjoints seront donc Béatrice Agamennone, Khalifé Khalifé, Patrick Thil, Anne Daussan-Weizman, Julien Vick, Martine Nicolas, Marc Sciamanna, Jacqueline Schneider, Éric Lucas, Anne Stemart, Julien Husson, Isabelle Lux, Bouabdellah Tahri, Patricia Arnold, Hervé Niel, Caroline Audouy, Guy Reiss, Anne Fritsch-Renard, Jean-Marie Nicolas, Gertrude Ngo-Kaldjop et Ferit Burhan. A noter que Nathalie Colin-Oesterlé n'occupe aucune fonction dans l’exécutif en raison de son mandat européen. Pour les attributions précises de chacun, il faudra cependant patienter jusqu'à mercredi. François Grosdidier se laisse du temps en raison de l'élection à Metz Métropole. Le maire de Metz se déterminera en fonction du résultat, afin d'éviter les doublons mais surtout afin de gagner en cohérence, même s'il est déjà possible d'annoncer que Khalifé Khalifé sera premier adjoint à la solidarité. Patrick Thil héritera de la culture. Quant à l'ancien directeur départemental de la Sécurité Publique de Moselle aujourd'hui à la retraite, Hervé Niel, il s'occupera de la sécurité.

Nouvel objectif pour François Grosdidier : Metz Métropole

La page des municipales tournée, François Grosdidier va désormais s'attaquer à la conquête de Metz Métropole. Sur sa route, il va croiser le fer avec le président sortant, Jean-Luc Bohl (UDI) qui brigue un troisième mandat. 

Une autre campagne débute donc pour le nouveau maire de Metz afin d'obtenir les suffrages des maires et des élus communautaires des 44 communes de l’agglomération. Verdict le 8 juillet.

(1) LR et Alliés (40 sièges) ; EELV et Alliés (12 sièges) ; RN (3 sièges)
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter