Municipales à Metz : Beatrice Agamennone rallie François Grosdidier, "c'est pitoyable" commente Richard Lioger

Elle avait sollicité l'investiture En Marche qu'elle n'avait finalement pas obtenu au profit de Richard Lioger. Béatrice Agamennone avait néanmoins choisi de se lancer dans la campagne à la mairie de Metz. Aujourd'hui, avec ses 6%, elle a décidé de rejoindre François Grosdidier.

Béatrice Agamennone, ex-référente En Marche en Moselle et candidate indépendante à la mairie de Metz rejoint François Grosdidier
Béatrice Agamennone, ex-référente En Marche en Moselle et candidate indépendante à la mairie de Metz rejoint François Grosdidier © Jean-Christophe Dupuis-Rémond. France 3 Lorraine

Hier encore, elle expliquait sur son compte Twitter son départ de la Mairie de Metz. "Avec un peu d’émotion, j’ai vidé ce jour mon bureau des espaces verts. Petit havre de paix au milieu du Jardin Botanique. J’ai vécu six belles années avec une équipe formidable, enthousiaste et créative. Ensemble nous avons œuvré pour vous. Merci !"
 
Des adieux mais pour mieux rebondir. Et dès le lendemain en annonçant son ralliement avec le candidat LR à la mairie de Metz : François Grosdidier. Tous deux ont choisi de fusionner leurs listes en vue du second tour des élections municipales à Metz.

Béatrice Agamennone et trois de ses colistiers (Éric Lucas, Doan Tran et Amandine Goujon-Zimmerle) rejoignent François Grosdidier. Beatrice Agamennone est désormais numéro 2 sur la liste conduite par François Grosdidier.

Au premier tour, la liste de François Grosdidier (LR-Alliés) était arrivé en tête avec 29.76% des voix, suivi de Xavier Bouvet (EELV-Alliés, 24.98%) et Françoise Grolet (RN, 11,79%). Beatrice Agamennone (DVC) avait obtenu 6,2%.

La décision de Béatrice Agamennone n'a pas manqué de susciter de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.
 
Joint par téléphone, Richard Lioger, avec qui Béatrice Agamennone avait disputé l'investiture En Marche pour l'élection à la mairie de Metz a commenté ce choix en déclarant que "c'était pitoyable. En politique, il faut savoir garder ses valeurs et ne pas mentir aux électeurs. C'est une nouvelle étape dans l'incohérence. Béatrice Agamennone avait déjà dit qu'elle ne se présenterait pas aux municipales si elle n'obtenait pas l'investiture En marche. Elle l'a fait. François Grosddier est aux antipodes de la politique que nous avons mené ensemble avec Dominique Gros. Quand je pense à ce qu'elle a pu dire sur lui... C'est un acte opportuniste et méprisable."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique