Résultats Municipales à Metz : François Grosdidier arrive en tête du 1er tour

Les trois candidats messins en lice pour le second tour des élections municipales prévu le 28 juin 2020 se disent prêts à y participer. / © Rayane Benmokrane. France Télévisions
Les trois candidats messins en lice pour le second tour des élections municipales prévu le 28 juin 2020 se disent prêts à y participer. / © Rayane Benmokrane. France Télévisions

Alors que le coronavirus semble avoir joué sur la participation, François Grosdidier, le candidat LR, arrive en tête des élections municipales ce dimanche 15 mars 2020.

 

Par Jean-Philippe Tranvouez

Ce dimanche 15 mars 2020 se déroule le 1er tour des élections municipales à Metz. Pour rappel, le maire sortant, Dominique Gros, a décidé de ne pas se représenter.

La liste de François Grosdidier (LR-Alliés) arrive en tête avec 29.76% des voix, suivi de Xavier Bouvet (EELV-Alliés, 24.98 %) et Françoise Grolet (RN, 11,79%). Les électeurs devront donc faire un choix entre ces trois candidats.
Le résultat du 1er tour des municipales à Metz. / © France 3 Lorraine.
Le résultat du 1er tour des municipales à Metz. / © France 3 Lorraine.
Le résultat du 1er tour des municipales à Metz. / © France 3 Lorraine.
Le résultat du 1er tour des municipales à Metz. / © France 3 Lorraine.

Les autres candidats sont tous sous la barre des 10%. Ils ne peuvent donc pas participer au second tour du dimanche 22 mars 2020 :
Richard Lioger (LREM-Alliés, 7,16 %), Béatrice Agamennone (DVC, 6,19 %), Thomas Scuderi (DVG, 6,14 %), Jérémy Aldrin (DVD, 5,6 %),  Emmanuel Lebeau (DVD, 4,94 %), Jean-Hugues Nyalendo (LFI, 2,3 %) et Mario Rinaldi (LO, 1,14 %). 
Le résultat du 1er tour des municipales à Metz. / © France 3 Lorraine.
Le résultat du 1er tour des municipales à Metz. / © France 3 Lorraine.
Municipales à Metz : "Ça se jouera à 2 listes, même si on est 3"
François Grosdidier est arrivé en tête au 1er tour de l'élection municipales. - France 3 Lorraine

Retour sur la campagne

Le dernier sondage de nos confères de la presse écrite montrait quatre candidats en tête: François Grosdidier (29%), Françoise Grolet (20%), Xavier Bouvet (18%) et Richard Lioger (11%). C’est ce dernier qui risque le plus de faire le frais d’une faible participation et d’une dispersion des voix.

En 2014, Dominique Gros était candidat à sa succession. A l’époque 7 listes s’étaient affrontées, dont quatre listes à la gauche de la gauche. En face, même si la droite n’avait présenté qu’une seule liste, portée par Marie-Jo Zimmermann, l’union des droites était loin d’être acquise. Au second tour, le Front National avait servi d’arbitre d’une triangulaire qui avait permis la réélection de Dominique Gros pour son second mandat.

En 2020, pour ce nouveau scrutin, la division est perceptible sur presque tout l’échiquier politique. A gauche, d’abord, celui qui sort du lot est sans doute celui qui était le moins attendu : Xavier Bouvet, parti avec l’investiture EELV a réussi une union de presque toutes les gauches, jusqu’à avoir tardivement le soutien du maire sortant, Dominique Gros, et même celui du parti socialiste, à minima dans ses instances nationales.

Mais la succession de Dominique Gros n’est pas simple. Et la concurrence est rude, avec plusieurs candidats issus de la majorité sortante. Ainsi Thomas Scuderi avait obtenu l’investiture locale du parti socialiste, une investiture qu’il avait perdu après une décision des instances nationales.

La gauche de la gauche n’est pas en reste avec deux listes : la liste Lutte Ouvrière de Mario Rinaldi, déjà candidat en 2014, et une liste La France Insoumise, qui n’a pas souhaité entrer dans l’union large proposée par Xavier Bouvet.
Au centre, La République En Marche part désunie : la course à l’investiture n’avait pas été de tout repos. Une bataille entre deux conseillers de la majorité sortante : Béatrice Agamennone, qui fut la cheville ouvrière du mouvement en Moselle, a finalement été écartée au profit de Richard Lioger. Mais la première maintient sa candidature et risque de mettre en difficulté son concurrent.

A Droite, François Grosdidier fait la course en tête malgré la concurrence. Deux conseillers municipaux d’opposition sont dans la bataille, mais peinent à décoller face au candidat naturel de la droite, l’ancien maire de Woippy, François Grosdidier, en tête dans les sondages.

Reste la question du Rassemblement National. Si Marine Le Pen, en déplacement à Metz, avait estimé que la ville était gagnable, Françoise Grolet, la candidate RN, aura plus vraisemblablement, comme en 2014, un rôle d’arbitre dans une triangulaire ou une quadrangulaire au second tour.

Quant au report des voix, bien malin qui pourrait aujourd’hui en définir les contours, tant les forces en présence sont nombreuses et dispersées.

Voici les 10 listes en présence au 1er tour:
  • LE BON SENS POUR METZ (RN) Mme Françoise GROLET
  • AGIR POUR METZ (DVC) M. Jérémy ALDRIN
  • UNIS POUR METZ ! (VEC) M. Xavier BOUVET
  • Metz Commune Libre (FI) M. Jean-Hugues NYALENDO
  • LUTTE OUVRIERE-FAIRE ENTENDRE LE CAMP DES TRAVAILLEURS (EXG) M. Mario RINALDI
  • EMMANUEL LEBEAU INTENSEMENT METZ (DVD) M. Emmanuel LEBEAU
  • METZ EN CONFIANCE (DVG) M. Thomas SCUDERI
  • METZ AU COEUR (REM) M. Richard LIOGER
  • ENERGIES POUR METZ (DVC) Mme Béatrice AGAMENNONE-L'HORSET
  • UTILE POUR METZ (LR) M. François GROSDIDIER

Retrouvez le détail des résultats du 1er tour de l'élection municipale à Metz.

 

Sur le même sujet

Les + Lus