Mutinerie au centre pénitentiaire de Metz-Queuleu

Une mutinerie a éclaté en milieu d'après-midi à la prison de Metz-Queuleu en Moselle ce mardi 16 mars 2021. A l’issue de la promenade une quarantaine de détenus ont refusé de regagner leur cellule. L’équipe régionale d’intervention et de sécurité venue de Strasbourg est sur place.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Une mutinuerie s'est produite ce jeudi 16 mars vers 16h30 au centre pénitentiaire de Metz-Queuleu en Moselle. A l'issue de la promenade une quarantaine de détenus présents dans les deux cours ont refusé de regagner leur cellule pour des raisons qui ne sont pas connues à cette heure. Selon notre équipe arrivée sur place vers 19 heures, les abords de la prison ont été totalement bouclés.

L'ERIS, l'équipe régionale d'intervention et de sécurité arrivée de Strasbourg vers 18h15 est actuellement en intervention sur place au sein de l'établissement pénitentiaire afin d'assurer la sécurité des agents en poste et de ramener le calme.

Les détenus auraient bloqué les serrures afin d'empêcher le personnel d'ouvrir les portes des cours de promenades et de pouvoir intervenir.

Selon Franck Rassel secrétaire régional FO pénitentiaire Grand Est, une partie des détenus avait choisi de rejoindre leur cellule en début de soirée vers 19 heures.

Vers 20 heures tous les détenus avaient reintégré leur cellule. Trois ont été placés en quartier disciplinaire.

Le centre de détention de Metz-Queuleu compte 450 détenus.