Pierre Singer quitte la co-direction du parc animalier de Sainte-Croix pour un nouveau projet dans les Vosges

Publié le Mis à jour le

Coup de tonnerre au parc animalier de Sainte-Croix à Rhodes en Moselle. Pierre Singer l'emblématique co-directeur a quitté ses fonctions après avoir fait grandir pendant plus de 30 ans le parc fondé par son père. C'est son frère cadet Laurent qui préside désormais seul aux destinées de la structure.

C'est un coup de tonnerre dans le ciel du tourisme lorrain, un tournant majeur dans la vie du parc animalier basé à Rhodes. Pierre Singer l'emblématique co-dirigeant du parc animalier a quitté ses fonctions à la fin de l'année 2021, après plus de 30 ans passés à la tête de cette structure, fondée par son père, Gérald Singer au début des années 80.

Des dissensions entre les deux frères ?

Le parc animalier n'a cessé de grandir pour devenir avec 276 000 visiteurs en 2021 (350.000 en année normale), numéro un dans sa catégorie en France. Au cours de ces décennies, Pierre Singer en plus de ses fonctions de co-directeur, avait endossé le rôle de super-communicant à tel point que le directeur et son parc étaient devenus indissociables. Mais ces dernières années, les bruits de dissensions entre Pierre Singer et son frère Laurent, l'autre co-directeur du parc en charge des finances et des travaux, avaient pris de l'ampleur. Ce qu'a tenu à relativiser le nouveau patron de Sainte-Croix, contacté par téléphone vendredi 21 janvier 2021.

"Il y a déjà une histoire d'âge, pas une grande différence mais on a cinq ans d'écart.

Dans la vie d'une entreprise, on n'est malheureusement pas éternel.

Laurent Singer, directeur du parc animalier de Sainte-Croix

Dans la vie d'une entreprise, on n'est malheureusement pas éternel. Quand Pierre s'est interrogé et que j'ai eu l'opportunité de pouvoir racheter ses parts du groupe Sainte-Croix, j'étais ravi de pouvoir le faire. Quand Pierre a voulu vendre l'entreprise, j'étais candidat à poursuivre l'aventure. Il n y avait pas de divergence majeure avec mon frère."

Laurent, le fils cadet, aux commandes

Sainte-Croix reste donc malgré tout en partie entre les mains de la famille Singer puisque c'est Laurent le fils cadet de Gérald Singer qui va reprendre les rennes de la structure, avec l'aide de nouveaux investisseurs, dont notamment la banque publique d'investissement et le fonds capital Grand-Est.

"Ce sont des investisseurs qui partagent les mêmes valeurs que le Parc Animalier de Sainte-Croix comme la biodiversité", explique Clément Leroux, directeur de la communication. "Ils veulent investir dans un parc à dimension Grand-Est". Celui qui était jusqu'à présent dans l'ombre de son frère -omniprésent sur le front médiatique- va devoir s'exposer un peu plus: "Il n y a pas d'histoire d'ombre et de lumière. Avec Pierre, nous étions complémentaires. Lui, il était un ambassadeur exceptionnel du parc ce qui me convenait parfaitement. Pour moi, la lumière, c'est Sainte-Croix".

Projet d'hôtel à Ventron pour Pierre Singer

De son côté, Pierre Singer entend bien rebondir rapidement.
C'est pourquoi le désormais ancien co-directeur du parc animalier de Sainte-Croix s'est lancé un nouveau défi. Avec Alexandre Keff, propriétaire du Domaine de la Klaus en Moselle, il a déposé un dossier de reprise de la SAS Leduc à Ventron dans les Vosges. 

Un projet de complexe hôtelier de luxe au pied des pistes sur lequel se prononcera la semaine prochaine le tribunal de commerce d'Epinal.

Peut-être le début d'une nouvelle aventure pour Pierre Singer.