Prison de Metz-Queuleu partiellement évacuée : le bâtiment ne s'effondrera pas indique le BRGM

Plusieurs fissures sont apparues lundi 8 juin dans une dalle du bâtiment C de la prison de Metz-Queuleu qui s'est affaissée de 10 cm. 53 détenus concernés ont été évacués. Les autorités craignaient l'effondrement du bâtiment. Mais le BRGM les a rassurées dans la nuit: pas de risque structurel.

Le centre pénitentiaire de Metz-Queleu.
Le centre pénitentiaire de Metz-Queleu. © Emmanuel André. France Télévisions

L'un des bâtiments du centre pénitentiaire de Queuleu à Metz (Moselle) était en cours d'évacuation ce lundi 8 juin 2020 suite à l'apparition "de plusieurs fissures d'environ 6 centimètres et à l'affaissement d'environ 10 centimètres de la dalle du plafond" indique ce soir la préfecture de la Moselle. Ce bâtiment de deux étages comprend l'infirmerie et à l'étage, le service médico-psychologique régional (SMPR). Ce bâtiment est en travaux depuis plusieurs mois et des problèmes avaient déjà été signalés, notamment des fuites du chauffage au sol. Rien n'indique toutefois pour l'instant un lien de cause à effet.

Secousse sismique non ressentie, pas de risque structurel

Selon Franck Rassel, secrétaire régional FO-Pénitentiaire, joint par téléphone, "53 détenus ont été redirigés du bâtiment C où est apparue la fissure, vers le bâtiment A de l'établissement et les prisons de Nancy et Epinal. A priori, personne n'a été blessé. Plusieurs fissures sont apparues et cette dalle s'est brutalement affaissée peu avant 17h."

L'entrée du centre pénitentiaire de Metz-Queuleu (Moselle).
L'entrée du centre pénitentiaire de Metz-Queuleu (Moselle). © Emmanuel André. France Télévisions

Les pompiers se sont rendus sur place et une cellule de crise est actuellement en action. Car l'administration et les gardiens craignent un effondrement du bâtiment. Des représentants du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) de Nancy sont sur site actuellement pour évaluer les dégâts dus à une secousse sismique non ressentie. Mais ce pourrait-être elle qui aurait fait descendre la dalle de 10cm. toutefois vers 21h15, le BRGM a indiqué qu'il n'y avait "pas de risque structurel sur le bâtiment". Celui-ci ne devrait donc pas s'effondrer mais la situation nécessitera sans doute d'importants travaux.

Pas de blessé, prisonniers évacués

Les équipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS) sont arrivés en fin d'après-midi de Strasbourg. Ce sont-elles qui ont la charge de faire regagner leur cellule (ou d'autres) aux détenus qui ont été évacués dans la cour de promenade depuis l'incident. Elles devraient également être chargées du transfert de plusieurs prisonniers dans la soirée vers Epinal et Nancy.

Le centre pénitentiaire de Metz accueille actuellement 448 détenus 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers prison justice société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter