Cet article date de plus de 3 ans

PVLSɅR veut décoller

Ils s’appellent PVLSɅR, avec deux V. Rien à voir avec le groupe de rock progressif des années 70. Le groupe messin d’électro-pop sort le 9 février son premier album. L’occasion d’un concert aux Trinitaires. En attendant, peut-être de se produire au Printemps de Bourges.
La BAM a ouvert ses portes à PVLSɅR pour préparer le lancement de son album.
La BAM a ouvert ses portes à PVLSɅR pour préparer le lancement de son album. © Christophe Chohin

PVLSɅR est né de la rencontre des Messins Kevin Fauvel et Boris Collin. Le premier à la basse, le second au chant. Kevin revenait d’un tour du monde, Boris cherchait à monter un groupe, l’affaire était pliée.
Maintenant trois sur scène, avec Maxime Polett’ à la batterie, PVLSɅR se voit comme un projet, formule mise à la mode par le groupe Fauve. Car PVLSɅR, c’est aussi un VJ, c'est-à-dire un DJ vidéo, qui met en images les mélodies pop rock.

En répétition à la BAM de Metz fin janvier, le quatuor millimètre sa mise en scène. Un concert de PVLSɅR, ce n’est pas seulement du son.

« Sans l’aide de la BAM, ce serait plus compliqué pour nous. Toutes les villes n’ont pas la chance d’avoir des structures adaptées qui offrent de telles conditions de répétition. Sans ça, ce serait sans doute possible mais beaucoup plus difficile. Là, ce n’est que du bonheur », se réjouit Kevin.


Sur fond de vide intersidéral, la basse de Kevin répond aux assauts de Maxime. Le tout sur des nappes d’électro sorties tout droit des synthés du Mike Oldfield de L’Exorciste, du Giorgio Moroder de Battlestar Galactica et bien entendu de la référence de PVLSɅR, le groupe M83. Vient ensuite le timbre de Boris, jumeau vocal de Matthew Bellamy, le chanteur de Muse. Kevin assume cette référence : « C’est avec Muse que j’ai commencé à écouter de la musique. »

Plus métal, Kevin s’est adapté du son de PVLSɅR. Les morceaux sont puissants, maîtrisés et le projet, vieux de moins de deux ans, prêt à affronter la scène, après avoir fait la tournée des bars. Le 25 janvier, PVLSɅR a participé au tremplin Inouï du Printemps de Bourges, à L’Autre Canal de Nancy. Si leur performance a convaincu, ils seront sur dans la préfecture du Cher en avril.



En attendant de connaître le verdict des programmateurs du premier grand festival de l’année, rien de mieux qu’un concert entre amis aux Trinitaires, le 9 février. Une release party pour le premier album de PVLSɅR, The Days we remember. Si jeunes et déjà mélancoliques.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture agenda idées de sorties sorties et loisirs