59 postes menacés à l'imprimerie du Républicain Lorrain

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pascal ATEMENOU

Près de 59 emplois pourraient être supprimés bientôt au Républicain Lorrain suite au projet de transfert de l’imprimerie, vers le site de l’Est Républicain, basé à Houdemont, dans la banlieue de Nancy. 

Le Crédit Mutuel, propriétaire du quotidien Le Républicain Lorrain, avait annoncé officiellement la garantie d’emploi pour les salariés concernés par le transfert de l’imprimerie du Républicain Lorrain, vers le site de L’Est Républicain, basé à Houdemont. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Il s'agit de suppressions d'emploi.



La fermeture de l’imprimerie du Républicain Lorrain devrait être effective avant la fin du premier semestre 2018 selon Philippe Carli, le responsable des activités de presse auprès du Crédit Mutuel.



Pourquoi ce projet de fermeture de l’imprimerie du quotidien régional ?

Selon les propos de Philippe Carli, cette décision est due à des raisons économiques.



Dans les locaux de l’imprimerie du Républicain Lorrain située à Woippy, en Moselle, les esprits s’échauffent et les salariés sont inquiets. 59 salariés pourraient se voir licenciés si ce projet arrive à terme. Le quotidien régional va abandonner le format traditionnel au profit du format tabloïd. Il sera alors imprimé sur les rotatives de l’imprimerie de L’Est Républicain à Houdemont.



Face à cette situation, des élus CGT du Républicain Lorrain et de L’Est Républicain-Vosges Matin veulent une négociation nationale et appellent Nicolas Théry, le patron du Crédit Mutuel, à assumer ses responsabilités.









L’échéance des négociations est prévue pour fin février, mais une réunion devrait se tenir le mercredi 24 janvier 2018 entre l’équipe syndicale et les responsables du Crédit Mutuel.





Reportage de Patrick Germain et de Christophe Chohin









Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité