Transition énergétique : des solutions innovantes pour des communes plus vertes

“Comment réussir la transition énergétique de votre territoire ?” C’est l’enjeu du salon Urbest qui se tient à Metz, en Moselle, à partir de ce mardi 9 avril 2024. Réservé aux professionnels, l’événement rassemble 90 exposants aux solutions innovantes.

Les élus et les décideurs des collectivités du Grand-Est étaient conviés, ce mardi 9 avril 2024, au salon Urbest à Metz. Pour sa 29ème édition, ce salon professionnel, dédié aux maires, aux collectivités et aux acteurs de l'espace public, se penche sur la transition énergétique. Au programme : démonstrations de réalité virtuelle, conférences, remise des Prix de l'innovation mais surtout rencontres avec les 90 exposants. Parmi les créations, certaines semblent faire mouche auprès des édiles de la région.

Couper l’eau à distance, une innovation qui coule de source ?

C’est le cas de la société Flovea avec son innovation Predictive Flowbox. “C’est une solution qui permet de contrôler en temps réel les consommations d'eau potable dans les bâtiments consommateurs d’eau”, argumente Fabien Dubertrand, directeur commercial de l'entreprise. Il ajoute : “On essaie de consommer intelligemment. Notre système s’adapte au mode de vie de la personne et donc il voit quand il y a un dysfonctionnement. En cas de consommation anormale d’eau, il émet une alerte avec une possibilité de couper l’eau à distance. Ça aide beaucoup pour les grosses fuites notamment”.

Dans les milieux ruraux, certains réseaux d’eau sont poreux et entraînent bien souvent des fuites.

Jean-Marc Remy

Maire de Goin

Un argument écologique mais aussi économique, non négligeable pour les collectivités, souvent en manque de moyens. “Notre produit se vend entre 670 et 1370 euros selon le diamètre. Les prix ne sont donc pas colossaux et cela permet d’éviter des soucis, comme des fuites d’eau qui coûteraient bien plus cher”, poursuit Fabien Dubertrand.

Jean-Marc Remy, maire de Goin (Moselle), trouve l’innovation intéressante : “Dans les milieux ruraux, certains réseaux d’eau sont poreux et entraînent bien souvent des fuites. L’eau est un produit rare”, admet-il.

Une transition énergétique réussie

Mais pour rester dans le coup de la transition énergétique, d’autres solutions, proposées dans le salon sont possibles. Jean Mangel, maire de Cheniménil (Vosges), est venu au salon avec l’envie de faire avancer certains projets. “Nous souhaitons investir dans les énergies renouvelables. Nous avons notamment le projet d’installer des panneaux photovoltaïques sur la toiture de l’école élémentaire”, précise l’édile à la tête de cette petite commune de près de 1300 habitants. Il ne repart pas bredouille : “Je repars avec de bonnes idées dans ma sacoche”, se félicite le maire.

Jusqu'au 10 avril 2024, l’événement offre son lot de solutions pour inciter les collectivités à se tourner vers la transition énergétique.