• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Vic-sur-Seille : dernier adieu à Philippe Leroy

Le portrait de Philippe Leroy dressé dans le chœur de l'église Saint-Marien de Vic-sur-Seille pour ses obsèques / © Guillaume Robin - France 3 Lorraine
Le portrait de Philippe Leroy dressé dans le chœur de l'église Saint-Marien de Vic-sur-Seille pour ses obsèques / © Guillaume Robin - France 3 Lorraine

Les obsèques de l'ancien président du Conseil Général de la Moselle ont été célébrées ce samedi 24 août à Vic-sur-Seille (Moselle) en présence de nombreuses personnalités venues l'honorer une dernière fois. Toutes se souviennent de l'homme politique et de l'ami qu'il était.

Par Lodoïs Gravel

Les obsèques de Philippe Leroy, ont été célébrées ce samedi 24 août à Vic-sur-Seille (Moselle). L'ancien président du Conseil Général de la Moselle, décédé le 19 août, était très apprécié dans le département et au delà. De nombreuses personnalités sont venues l'honorer une dernière fois. Toutes se souviennent de l'homme politique et de l'ami qu'il était.

"C'est un Premier Ministre qui a été invité, mais c'est un ami qui est là !"

Le Premier Ministre du Luxemboug Xavier Bettel était présent pour honorer un ami. Il s'est confié à France 3 Lorraine.
 
Le Premier Ministre du Luxembourg a exprimé toute l'amitié qui le liait à Philippe Leroy. / © Guillaume Robin - France 3
Le Premier Ministre du Luxembourg a exprimé toute l'amitié qui le liait à Philippe Leroy. / © Guillaume Robin - France 3

"C’est quelqu’un que j’aimais beaucoup, qui était discret mais décidé. C’était une famille fantastique. C’était lui la pierre, le roc de la famille, avec tout le monde autour et j’ai vécu beaucoup de moments avec lui. Il me donnait des conseils car j’étais déjà actif en politique. Il me disait « plus calme » de temps en temps. C’était vraiment quelqu’un qui calmait tout le monde, parce que dans la famille ils ont tous une énergie débordante.

Il a fait de la Moselle vraiment un partenaire du Luxembourg. Donc c’est un Premier Ministre qui a été invité mais c’est un ami qui est là. Un ami de la famille, un ami de Philippe, un ami de la Moselle qui va vraiment regretter le départ de Philippe et qui pense vraiment beaucoup à la famille aujourd’hui.

Au Sénat il était président du groupe d’amitié avec le Luxembourg. Je l’avais reçu quand j’étais jeune Premier Ministre il y a quelques années. C’était quelqu’un qui me donnait des conseils. Il me disait « ne te laisse pas faire là-dessus, il faut faire ça… ».

Il y avait des choses qu’il n’acceptait pas. Il disait de temps en temps que les politiques français ne connaissaient pas l’importance d’une bonne relation avec nos voisins luxembourgeois. C’était un ami du Luxembourg. Et pour moi c’était un ami tout court aussi. On le regrettera.
-Xavier Bettel, premier ministre du Luxembourg

 

"Sans son soutien je n'aurais pas pu exercer mon mandat"

Ancien président du Conseil Régional de Lorraine, et Sénateur de la Meuse, Gérard Longuet se souvient du soutien qu'a été Philippe Leroy.
 
Gérard Longuet qui a travaillé avec Philippe Leroy au Conseil Régional se souvient de l'homme de conviction, passioné de la nature et de l'environnement / © Guillaume Robin - France 3 Lorraine
Gérard Longuet qui a travaillé avec Philippe Leroy au Conseil Régional se souvient de l'homme de conviction, passioné de la nature et de l'environnement / © Guillaume Robin - France 3 Lorraine

"C’était un partenaire extrêmement important, par ce qu’il a été le premier vice président du conseil régional de Lorraine alors que je le présidais, et je crois que sans son soutien, sans son poids politique dans le département de la Moselle - qui à lui seul représente presque la moitié de la population de la région tout entière - je n’aurais pas pu exercer mon mandat.

Il y a dans ma démarche une gratitude, poursuit Gérard Longuet, il y a aussi beaucoup de sympathie personnelle parce que l’homme (...) était un homme agréable, intelligent, ouvert, très humain. Cela ne l’empêché pas d’avoir des convictions. Nous n’avions pas forcément les mêmes sur certains points, mais profondément c’est quelqu’un qui cherché à aboutir, à obtenir des résultats. Et je crois que, lui président, la Lorraine était très rassemblée autour de ce sillon mosellan de Thionville à Épinal avec Metz et Nancy, c’était une belle image.

Je retiendrai de lui la passion du territoire et de la forêt. C’est quelque chose qu’on découvre avec le temps. L’arbre, la forêt, ce sont des valeurs très sures et c’est une façon de réfléchir sur le monde. Et on apprend beaucoup au contact de gens, qui, comme Philippe Leroy, étaient des passionnés de la nature, des passionnés de l’environnement, et de ce que l’environnement apporte en équilibre à chacun d’entre nous". 

 

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus