VIDEO. Un drone de transport de passagers présenté au Luxembourg

durée de la vidéo : 00h02mn07s
Le drone passager Ehang 216 a été présenté ce matin au grand public au Kirchberg à Luxembourg. ©France 3 Lorraine

Le drone Ehang 216 vient d'être présenté au public luxembourgeois. A l'horizon 2028, il pourrait transporter des passagers dans différents pays d'Europe. Dans un premier temps pour des urgences médicales.

Il vole déjà avec des passagers à son bord dans plusieurs villes de Chine, où il est fabriqué, mais aussi au Japon et en Corée du Sud. Le drone Ehang 216 pourrait faire son apparition dans le ciel européen en 2028. 

Plébiscité par le consortium européen Airmour pour être déployé à travers l'Europe, ce drone a été présenté au public luxembourgeois sur le plateau du Kirchsberg ce vendredi 10 mars 2023.

Dans cet aéronef d'une valeur de 200.000 euros, il suffit au passager d'indiquer l'adresse qu'il désire sur un écran de contrôle et le tour est joué. L'appareil se pilote tout seul jusqu'à destination.

N'importe où en quatre minutes

"Il ne s'agit pas pour l'instant de transporter le grand public, explique Patrick Van Egmong, le porte-parole du consortium Airmour. Ce drone pourrait d'abord servir dans un cadre médical pour compléter l'offre des ambulances. Avec un drone, on peut accéder à n'importe quelle zone en quatre minutes".

Une version miniature du drone Ehang 216 est déjà testée en Norvège et en France par la société Biogroup pour le transport de poches de sang et de médicaments.

Les pays de l'Union Européenne cherchent aujourd'hui à améliorer la cybersécurité de l'appareil et à définir la zone aérienne dans laquelle ces drones pourraient voler. Une zone qui se situerait entre 100 et 500 mètres d'altitude.

L'opération de communication menée au Luxembourg vise à préparer les esprits à cette révolution technologique car le déploiement de ces drones passagers aura du mal à se faire sans l'assentiment et la confiance du grand public. Parmi les lycéens venus découvrir le Ehang 216 ce vendredi, beaucoup étaient déjà séduits.

"C'est une idée géniale! lance Karl, élève de terminale. Surtout que le drone marche à l'électricité, il a beaucoup d'avantages techniques par rapport à l'hélicoptère. je trouve que ça peut-être le futur."