Monténégro : un cheminot mosellan disparu depuis 4 semaines

Gilles Janot, 61 ans, un habitant de Colmar travaillant à la SNCF à Metz a disparu le 5 août 2016 lors d'une randonnée près de Kotor. Une enquête a été ouverte en France, elle a été confiée au parquet de Bar-le-Duc

Interpol a délivré une fiche de signalement ce samedi 3 septembre 2016, après la disparition il y a près d'un mois d'un homme de 61 ans, évaporé au Monténégro où il randonnait.

Gilles Janot, un célibataire de 61 ans habitant Colmar et travaillant au centre d’ingénierie de la SNCF à Metz (Moselle), participait à un voyage organisé au Monténégro.

Le 5 août dernier, au retour d'une randonnée, il a informé le groupe qu'il partait se promener seul, leur donnant rendez-vous à 20h au restaurant, a indiqué son frère, Claude, à l'AFP.
Depuis, malgré les fouilles menées par les enquêteurs, accompagnés de chiens, M. Janot semble s'être volatilisé. Interpol a émis une fiche jaune - signalant une disparition.
La route sur laquelle M. Janot a disparu, près de Kotor, est touristique et fréquentée, selon la famille.

Claude Janot, le frère du disparu, qui s'est rendu au Monténégro, estime que les autorités de ce pays de 660.000 habitants dans les Balkans privilégient la thèse de la disparition volontaire, et en appel aux autorités françaises et monténégrines pour poursuivre les recherches.

Selon lui, aucun signe ne laissait penser que son frère, randonneur chevronné, souhaitait disparaître.

"Les proches qui le voyaient régulièrement n'ont vu absolument aucun signe en ce sens. Et il avait prévu deux voyages, un en France et l'autre à Cuba". Claude Janot, frère du disparu Gilles Janot.


En France, une enquête a été ouverte, confiée au parquet de Bar-le-Duc, a indiqué la gendarmerie.