Cet article date de plus de 5 ans

Montigny-les-Metz : le premier bilan du service militaire volontaire

C'était en octobre dernier : un 1er groupe de jeunes intégrait une des trois casernes françaises proposant ce nouveau service...volontaire. Parmi ces 3 casernes, celle de Montigny-les-Metz. L'idée était claire : offrir une chance de plus aux jeunes de pouvoir s'insérer dans la vie professionnelle

L'idée avait fait grand bruit : c'est le président de la république lui même qui, sans annonce ni préparation préalable, avait annoncé depuis Alençon le 27 avril 2015 la naissance de ces "services militaires volontaires", avec 3 sites pour accueillir le projet, parmi lesquels une caserne de Montigny-les-Metz. Quelques mois plus tard, au mois d'octobre, les tous premiers stagiaires intégraient l'établissement...avec donc cet objectif de suivre une formation pour améliorer leurs chances d'insertion professionnelle.

L'expérience donnait des avant goûts de retour d'un service militaire, avec des appelés formés à la chose militaire...à ceci près qu'ils s'agissait bient de volontaires, hommes ou femmes.

Et en matière de formation militaire, les stagiaires ont pu se voir transmettre des valeurs que l'on trouvait au sein du service d'antan, telles que la cohésion de groupe, le respect de soi même et des autres.
Ils se sont retrouvés à apprendre des notions presque oubliées, et ils ressortent de cette expérience "bien armés"...c'est le cas de le dire...pour affronter une vie professionnelle devenue difficile.
Le tout premier de ces stagiaires a réussi à obtenir une embauche dans une entreprise de sécurité. D'autres décrochents des rendez-vous, par exemple chez PSA (pour Yann) ou chez Sodexho (dans le cas de Sofiane). Et pour ceux qui ne l'avaient pas, tous repartiront avec le permis de conduire, bien utile pour offrir tous les atoûts possibles au futurs employeurs.

Les stagiaires en parlent très bien, ils se montrent "très satisfaits", comme le raconte ce reportage...

durée de la vidéo: 01 min 54
Service civil volontaire ©France 3 Lorraine

 

Ce premier stage était prévu pour durer 6 mois. Au gré des avancées dans leurs démarches, les stagiaires quittent en ce moment la caserne de Montigny. Les derniers devront le faire avant l'automne prochain...
Car, à partir du mois d'octobre, une nouvelle promotion sera admise, avec l'objectif de suivre le même cursus, et bénéficier de la même formation. Avec une différence toutefois : cette seconde promotion pourra bénéficier des retours d'expériences des premiers...

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie société armée sécurité