• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Réchauffement climatique : Dieuze, un procédé unique pour recycler les batteries des voitures électriques

Une idée contre la pollution : le recyclage des batteries de voitures électriques. Un procédé unique est en place en Moselle. / © Pixabay
Une idée contre la pollution : le recyclage des batteries de voitures électriques. Un procédé unique est en place en Moselle. / © Pixabay

Une solution pour donner une nouvelle vie aux batteries des voitures électriques est née en Lorraine. Alors que la vente de ce genre de véhicule explose, le recyclage des batteries reste un vrai challenge. Deux spécialistes ont anticipé ce problème à Dieuze en Moselle.

Par Valérie Odile avec M.M.

On les verra de plus en plus sur les routes de France. Les voitures électriques, c'est l'avenir. Sans aucun doute, mais que faire des batteries à faible durée de vie ? Poubelle, déchèterie ? Il existe une solution pour leur offrir une nouvelle vie. Et éviter de jeter des métaux polluants dans la nature. Cette solution se trouve en Moselle, à Dieuze. 

Depuis 21 ans, les salariés de Sarp industries, recyclent les piles rondes ou carrées de vos appareils électriques. 
Un savoir-faire qui leur a permis de prendre de l'avance.

Il y a 5 ans, Denis Foy, directeur du site, a eu le nez fin. Il a commencé à faire travailler ses ingénieurs sur le recyclage des batteries de voitures électriques.
 
Les batteries de voitures électriques sont découpées, avant d'être recyclées sur le site de Dieuze en Moselle. / © Valérie Odile
Les batteries de voitures électriques sont découpées, avant d'être recyclées sur le site de Dieuze en Moselle. / © Valérie Odile

 J’ai compris que le marché de la voiture électrique était promis à un bel avenir. J’ai donc commencé à faire travailler mes ingénieurs sur le recyclage des batteries de ces véhicules, qui contiennent toutes des piles.
 

Recycler une batterie de voiture électrique…un casse-tête !


Dans une batterie de voiture, il y a de l’acier, du cuivre, du plastique, les cartes électroniques. Mais surtout des métaux rares. Ceux-là même dont on épuise les ressources aujourd'hui sur la planète.
Alors, pour tenter de récupérer le maximum de matière brut, les ingénieurs de Sarp Industries ont imaginé un procédé mécanique et chimique en 5 étapes.

La batterie est d'abord vidée de son courant. Puis, elle est démontée pour recycler tout l’emballage et les circuits électroniques. Jusqu’ici, aucun déchet. 

Les piles plates sont extraites, puis découpées pour éviter de les faire exploser, puis broyées pour récupérer les précieux métaux. 
 
Les piles plates sont extraites, découpées minutieusement pour éviter de les faire exploser, puis broyées pour récupérer les précieux métaux. / © EDI-Phototèque Sarpi@Veolia 2018.
Les piles plates sont extraites, découpées minutieusement pour éviter de les faire exploser, puis broyées pour récupérer les précieux métaux. / © EDI-Phototèque Sarpi@Veolia 2018.


Ces métaux sont ensuite plongés dans un bain chimique pour être séparés, séchés et récupérés en poudres, de pureté très variable.

Le nickel est la matière première qui se récupère et se revend le mieux, pour faire de l’inox notamment. Le cobalt, le carbone et l’aluminium se récupèrent bien. En revanche, récupérer du Lithium aussi pur que dans la nature, c'est plus compliqué. Il faut un deuxième traitement.

Le recyclage en vidéo : 
batterie électrique recyclage Dieuze
Le recyclage des batteries de voitures électriques à Dieuze en Moselle.  - France 3 Lorraine

 

La balle est dans le camp des industriels et de l’Union Européenne


Aujourd'hui, l'usine arrive à recycler 76 % de la batterie, alors que l'Europe n'impose le recyclage que de 50% du poids total, depuis 2006.

Le souci, c’est que ces métaux-là, recyclés, coûtent un peu plus cher que ceux puisés dans les mines. Il faut donc que les industriels acceptent de payer un petit peu plus pour protéger la planète. Et surtout, que les batteries soient produites en Europe, pour limiter l’empreinte carbone.
La Commission européenne y travaille.

L’enjeu est de taille, les ventes de véhicules électriques, rechargeables ou hybrides, sont en pleine explosion ! Plus de 130.000 véhicules de ce type circulent déjà en France. Soit une hausse de 12 % en un an !

VIDEO - Le recyclage des batteries expliqué en 3 minutes 
 


 

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus