2.000 compteurs Linky déconnectés à Thionville, Joeuf et Réhon, Enedis dénonce une malveillance et porte plainte

Une action syndicale de la CGT Mines Energies, destinée à manifester sa désapprobation de la réforme des retraites, à eu lieu samedi 1er février 2020 dans les secteurs de Thionville, Joeuf et Réhon. 2000 compteurs Linky ont été déconnectés. Enedis va porter plainte.
Compteurs Linky (photo d'illustration).
Compteurs Linky (photo d'illustration). © D.Gerner

C'est une nouvelle action spectaculaire et symbolique de la CGT Mines Energies contre la réforme des retraites. Samedi 1er février 2020, en Lorraine nord, à Thionville, Joeuf et Réhon, 2000 compteurs Linky ont été déconnectés, et par là même privés de communication.
Une action qui se veut, selon Rachel Neis, coordinatrice Lorraine de la CGT Mines Energies, et invitée de notre édition du 19/20 Lorraine, "populaire et bienveillante".

Nous agissons pour le bien commun et manifestons notre opposition à la réforme des retraites.
Rachel Neis, CGT

Et la syndicaliste de préciser qu'au niveau national, d'autres actions sont envisagées sur les centrales nucléaires ou thermiques, ou plateformes logistiques.

Enedis condamne "des malveillances"

Côté direction d'Enedis, l’entreprise, dans un communiqué, condamne fermement ces malveillances, "qui ne reflètent en aucun cas ses valeurs de service public", et annonce un prochain dépôt de plainte.
Enedis précise que ces 2.000 déconnexions temporaires n'auront aucune incidence sur la facturation, "les consommations électriques seront prises en compte pour leur valeur réelle dans la facturation des clients dès retour à la normale". En gros, l'électricité consommée durant cette période sera normalement facturée.

Les clients concernés peuvent obtenir toutes précisions en appelant le 09 69 32 18 49, de 8 heures à 17 heures du lundi au vendredi.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie retraites