A31 bis et contournement de Thionville : calendrier et mode d'emploi de la concertation publique

Publié le
Écrit par Sophie Mercier .

Une concertation publique vient d’être lancée auprès des habitants pour s’informer et choisir entre l’un des quatre projets de l’A31 bis, qui permettra de contourner Thionville. Des réunions publiques sont prévues du jusqu'au 2 février 2023. Une étape de plus dans ce dossier vieux de presque trente ans.

C’est un dossier qui a plus de trente ans : le contournement de Thionville (Moselle) par une nouvelle autoroute, l’A31 bis, ainsi qu'un élargissement à 2x3 voies de la frontière luxembourgeoise à Thionville-nord, et de Augny à Bouxières-aux-Dames.  

Un projet attendu depuis de nombreuses années par les automobilistes qui subissent des embouteillages quotidiens sur l’actuelle A31 à la frontière du Luxembourg, où transitent aujourd'hui plus de 100.000 véhicules par jour, mais aussi très décrié par les associations écologiques pour son impact environnemental.

Une remise en cause du projet qui n’est plus d’actualité selon le préfet de Moselle Laurent Touvet, qui a donc lancé officiellement ce mardi 22 novembre une nouvelle étape du projet : une concertation publique qui aura lieu du 22 novembre au 2 février 2023.

Le financement : l’un des aspects les plus polémiques

Quel sera le tracé de l’A31 bis et quelle sera sa forme ? Tunnel souterrain ou en surface, viaduc, à l’est ou à l’ouest de Florange, quatre projets sont en compétition. Et les citoyens sont donc invités à exprimer leur avis, préférences ou opposition afin de choisir l’un des quatre projets. Une étape qui sera abordée de manière parfaitement neutre, sans favoriser un tracé plus que l’autre selon le préfet.

Le financement, fait partie des aspects les plus polémiques, car ce sont les usagers et non les contribuables qui financeront cette nouvelle portion d’autoroute précise le préfet. En effet, aucun financement de l’Etat n’est prévu. Un péage sans barrière devrait donc être installé avec un passage tarifé entre 2 et 4 euros.

Les travailleurs frontaliers devront-ils payer pour se rendre au Luxembourg ? La question fait polémique et certaines associations redoutent que cette nouvelle portion d’autoroute soit de fait inutilisée et ne dégorge donc pas l’actuelle A 31.

Quatre projets de contournement

Parmi les quatre projets mis sur la table, deux prévoient de construire un tunnel sous terrain. Il s’agit des plus coûteux :

  • Un tunnel souterrain passant à l’est de Florange estimé entre 510 et 630 millions d'euros. Il s’étendrait sur une section de 7,9 km avec une profondeur de 2,2 km.
  • Un tunnel souterrain passant à l’ouest de Florange estimé entre 530 et 640 millions d'euros. Il s’étendrait sur une section de 6,5 km avec une profondeur de 1,2 km. Un projet rendu possible grâce à la fermeture de la cokerie de Serémange-Erzange.
  • Un tunnel de surface à l’est de Florange, estimé entre 290 et 360 millions d'euros. Il s’agit du projet le moins coûteux. Le tracé s’étendrait sur une section de 6.5 km, mais le tunnel en lui-même ne ferait que 800 m de long.
  • Un viaduc qui surplomberait la Moselle à Terville-sud, estimé entre 380 et 470 millions d'euros. Le tracé s’étendrait sur une section de 8,1 km, avec un viaduc de 1,6 km sur la Moselle.

Une concertation publique

L’objectif principal de la concertation est de recueillir l’avis du public sur ces quatre variantes de tracés. Elle doit permettre de partager avec le public l’avancement des études, d’informer le plus précisément possible sur les caractéristiques du projet dans le secteur au nord de l’échangeur de Richemont, mais surtout de favoriser l’expression de l’avis du public sur ces variantes pour effectuer un choix définitif.

Six réunions publiques sont prévues à Thionville, Florange, Fameck, Terville et Kanfen. Des rencontres plus informelles sont également prévues sur les marchés pour permettre d'informer et de recueillir l'avis des habitants, des entreprises et des associations sur ce sujet complexe.

À l’issue de la concertation, les garants établiront dans le délai d’un mois un bilan qui sera rendu public. L'État décidera début 2023 de la variante finale à approfondir en vue de l'enquête publique sur le secteur nord du projet A31 bis. Quel que soit le projet retenu, le chantier ne débutera pas avant 2030 au mieux.

Les dates des rendez-vous citoyens :

  • Mardi 22 novembre 19h : réunion publique d'ouverture - espace multifonctionnel de Veymerange à Thionville
  • Vendredi 25 novembre, matin : rencontre de proximité - marché de Terville
  • Samedi 26 novembre, matin : rencontre de proximité - marché de Thionville
  • Lundi 28 novembre, 19h : réunion publique (enjeux de mobilité nord Lorraine) - le 112 à Terville
  • Vendredi 2 décembre, après-midi : rencontre de proximité - parking Leclerc à Fameck
  • Samedi 3 décembre, matin : visite sur le terrain - inscriptions sur le site dédié à l'A31 bis
  • Jeudi 8 décembre, 19h : réunion publique (enjeux du contournement de Thionville) - complexe de Bétange à Florange
  • Lundi 12 décembre, 19h : réunion publique (concession et élargissement de l'A31) - espace socio-culturel à Kanfen
  • Lundi 9 janvier 2023, 19h30 : atelier sur l'analyse des différents tracés - gymnase le Cosec à Florange
  • Mardi 17 janvier 2023, 19h : réunion publique (circulation et reports de trafic) - salle Victor Hugo à Fameck
  • Jeudi 2 février 2023, 19h : réunion publique de synthèse - salle Val Marie à Thionville

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité