Hommage de l'Assemblée Nationale : Anne Grommerch, "grande dame de conviction"

Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone (PS) et le Premier ministre Manuel Valls ont rendu hommage mardi 31 mai 2016 à une "grande dame de conviction", la députée-maire (LR) de Thionville (Moselle) Anne Grommerch, décédée mi-avril des suites d'un cancer.

MArdi 31 mai 2016, l'Assemblée Nationale a rendu hommage à la député de Moselle. ©FTV

Après la séance de questions au gouvernement, mardi 31 mai 2016, le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone (PS) et le Premier ministre Manuel Valls ont rendu hommage mardi à une "grande dame de conviction", la députée-maire (LR) de Thionville Anne Grommerch, décédée mi-avril des suites d'un cancer.

Claude Bartolone, visiblement ému, en présence de proches de la défunte dans les tribunes, a prononcé un éloge funèbre de la députée de Moselle depuis 2008.

"Injustement emportée, à l'âge de 45 ans, cette grande dame de conviction était estimée de tous." Claude Bartolone.


Le président de l'Assemblée a retracé le parcours de cette fille de bouchers de Thionville, qui parlait, outre le français, l'allemand et le luxembourgeois. "Elle raconte qu'elle gravit les échelons sans avoir jamais rien demandé", jusqu'à devenir directrice des ventes d'une société au Luxembourg.
Mme Grommerch avait succédé à l'Assemblée nationale à Jean-Marie Demange, député UMP de la 9e circonscription de la Moselle dont elle était la suppléante, à sa mort en 2008, et avait été réélue en 2012.
Elle était devenue maire de la deuxième ville de Moselle en 2014, une élection contestée par son rival socialiste, Bertrand Mertz, puis annulée par le Conseil d'Etat. Elle avait remporté une seconde fois la mairie en juin 2015.

Son cancer avait été diagnostiqué dès 2007 mais "la force et la constance de ces convictions refuseront de céder face à la maladie", a souligné M. Bartolone.

A son tour, Manuel Valls a salué la mémoire de cette femme qui a laissé "un vide immense au sein de son groupe mais aussi au sein de notre Assemblée toute entière".

"Un mot s'impose, c'est la détermination", celle "d'une élue locale qui avait su développer ce contact particulier aux gens", a noté le chef du gouvernement, en rappelant son fort "engagement, comme celui de Sophie Dessus", députée socialiste emportée début mars également par un cancer, à 60 ans.
Les députés et les membres du gouvernement ont observé une minute de silence.