Thionville: des drones pour lutter contre les chenilles processionnaires

Depuis ce lundi 6 mai à Guénange en Moselle, des drones pulvérisent les feuilles de chênes de la ville avec une bactérie nocive pour les chenilles urticantes.
Afin de lutter contre les chenilles processionnaires, un phénomène qui s’amplifie d’année en année, une expérimentation de pulvérisation par drones est mise en place conjointement avec la mairie de Guénange, l’entreprise Agrobio Tec, l’INRA et l’ONF.

Du 6 au 9 mai 2019, deux drones de 24 kilos chacun volent au-dessus des chênes de la ville tout en pulvérisant un produit sur les feuilles, le bacille de Thuringe. Une bactérie nocive pour les larves de chenilles urticantes mais elle est sans danger pour les hommes et les animaux. L’utilisation du drone permet une utilisation très ciblée avec une dose minimale de produit.

En attente d'homologation

Cette solution de traitement a déjà été testée avec succès sur les chenilles processionnaires du pin dans le sud de la France. Reste maintenant une homologation "biocide" (c'est-à-dire sans risque pour la population et l’environnement) pour utiliser la pulvérisation de cette bactérie dans d’autres communes.
Guénange: un drone contre les processionnaires
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature sorties et loisirs environnement société