Yutz : colère et incompréhension après l'ouverture de 12 tombes et d'un cercueil. Mais ce n'est pas un acte raciste

Bruno Sapin, maire de Yutz (Moselle), ne comprend pas les raisons de ce vandalisme. / © Emmanuel André. France 3 Lorraine
Bruno Sapin, maire de Yutz (Moselle), ne comprend pas les raisons de ce vandalisme. / © Emmanuel André. France 3 Lorraine

C'est l'incompréhension et le désarroi pour les Yussois et tous ceux dont un proche a été enterré dans l'ancien cimetière de Yutz. Ils étaient nombreux ce matin à venir voir l'état des sépultures après la découverte du méfait. Une enquête a été ouverte.

Par Jean-Christophe Dupuis-Remond

C'est très désagréable. Si même les morts ne peuvent plus être tranquilles maintenant!
- Un Yussois, rencontré dimanche matin.

"Je suis venue pour vérifier l'état de notre tombe", explique cette dame, croisée dans les allées de l'ancien cimetière Est de Yutz (Moselle), ce dimanche 09 février 2020. "Heureusement, elle n'est pas dégradée."

C'est un acte odieux et choquant.
- Une Yussoise

Pas un acte raciste ni antisémite

Comme elle, ils étaient nombreux ce dimanche à vérifier les pierres tombales de leurs défunts, au lendemain de la découverte faite par un riverain. Celui-ci a prévenu la mairie après avoir constaté que douze pierres tombales avaient été déplacées et que dans l'un des caveaux ouverts, un cercueil avait même été ouvert.
Mais selon le maire, Bruno Sapin, rien n'a en réalité été cassé.
"Ils ont ouvert la partie du fond pour permettre à une personne d'y accéder", explique le maire de Yutz. "Et on a constaté que le cercueil avait été ouvert. Pour moi ce n'est pas religieux."

Aucune inscription n'a non plus été découverte. Ce qui laisse à penser que c'est une recherche méthodique qui a été menée avant d'arriver au cercueil profané.
L'ancien cimetière Est de Yutz (Moselle) / © Emmanuel André. France 3 Lorraine.
L'ancien cimetière Est de Yutz (Moselle) / © Emmanuel André. France 3 Lorraine.
Le ou les auteurs recherchaient-il une tombe en particulier? Pour y voler quelque chose de précis? C'est ce que l'enquête va s'attacher à déterminer.
Ouverte pour dégradations volontaires et profanations par le parquet de Thionville, elle a été confiée à la police scientifique.
 

Sur le même sujet

Les + Lus