Une famille porte plainte contre le CHR de Metz-Thionville pour erreur médicale

La famille d'une patiente de 59 ans a porté plainte au mois d'août contre le CHR de Metz-Thionville pour erreur médicale. Elle affirme que leur mère, hospitalisée fin décembre 2021 est tombée dans le coma, victime d'un surdosage de médicament.

La famille d'une patiente a décidé de porter plainte au mois d'août contre le CHR de Metz-Thionville pour erreur médicale. L'histoire commence à la toute fin du mois de décembre 2021. Ce jour-là, une femme de 59 ans se plaint de violents maux de tête et d'insomnie. Ses proches décident alors de l'emmener aux urgences où elle est  placée en observation. Mais deux jours plus tard, au soir du 1er janvier 2022, la famille est informée par l'hôpital qu'elle a fait un arrêt cardiaque et qu'elle est tombée dans un coma où elle se trouve toujours. 

Plainte de la famille

La famille de la patiente affirme que c'est un surdosage médicamenteux qui serait à l'origine de l'arrêt cardiaque et qui aurait plongé leur proche dans le coma.

Elle a reçu un traitement médicamenteux extrêmement lourd probablement psychotrope, en tout cas qui n'était pas du tout adapté à la situation qui était la sienne. Elle a été traitée comme une femme de 90 kilos alors qu'elle en pesait une soixantaine."

Maître romain Ruiz, avocat de la famille

Un surdosage qui serait lié, selon l'avocat de la famille Maître Romain Ruiz, à une erreur sur le poids de la personne. "Le seul élément objectif que nous avons pu compiler depuis le début de la procédure c'est qu'effectivement elle a reçu un traitement médicamenteux extrêmement lourd probablement psychotrope, en tout cas qui n'était pas du tout adapté à la situation qui était la sienne." Et l'avocat d'ajouter: "Elle a été traitée comme une femme de 90 kilos alors qu'elle en pesait une soixantaine."

En effet, d'après des documents médicaux récupérés par la famille, le poids de la patiente inscrit dans le dossier était de 90 kilos alors que les enfants affirment que leur mère n'en faisait que 63 en arrivant à l'hôpital. La famille a donc décidé de porter plainte contre le CHR de Metz-Thionville pour erreur médicale mais aussi pour mauvais traitement. Les enfants affirment avoir retrouvé leur mère avec des hématomes sur le visage. 

Réponse de l'hôpital

Sollicité par nos soins et face à ces accusations, le CHR de Metz-Thionville se retranche derrière le secret médical en affirmant qu'il ne peut communiquer aucun élément à propos de la situation d'un patient. Le CHR de Metz-Thionville indique que "s'il entend la peine de la famille confrontée à une situation douloureuse, il ne peut pas accepter que ses professionnels soient calomniés ou diffamés par des écrits publics, et se voient accusés de négligence ou de maltraitance dans la prise en charge.

Compte tenu des mensonges et des fausses informations diffusés, une plainte en diffamation a été déposée à ce titre par le CHR, au nom et à la demande des équipes médicales et soignantes des deux services de réanimation de Metz et de Thionville

CHR de Metz-Thionville

Compte tenu des mensonges et des fausses informations diffusés, une plainte en diffamation a été déposée à ce titre par le CHR, au nom et à la demande des équipes médicales et soignantes des deux services de réanimation de Metz et de Thionville."

Transfert imminent

Selon l'avocat de la famille, la patiente qui se trouve toujours dans le coma, devrait être transférée dans un autre hôpital très prochainement. Le principe a été acté lors d'une réunion entre la famille et l'hôpital qui s'est tenue mardi 3 janvier.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité