VIDEO. Yann Schrub, médaillé de bronze au championnat d'Europe d'athlétisme, met ses études de médecine entre parenthèse en vue des JO de Paris 2024

Publié le
Écrit par Yoann Rodier .
durée de la vidéo : 02min 38
Yann Schrub a fait sensation au mois d'août dernier lors des championnats d'Europe d'athlétisme, en remportant la médaille de bronze du 10.000 mètres. Un véritable exploit pour le Sarregueminois, qui jusque là menait de front sa carrière d'athlète et ses études de médecine. Des études qu'il vient de décider de mettre entre parenthèse pour se donner toutes les chances de participer aux JO de 2024. Il vient d'être désigné athlète européen du mois d'octobre et participera avec l'équipe de France aux championnats d'Europe de cross à Turin le 11 décembre. ©France 3 Lorraine

Sa médaille de bronze sur le 10.000 mètres des championnats d'Europe à Munich a aiguisé l'appétit de Yann Schrub. L'athlète mosellan a décidé de reporter sa dernière année d'étude de médecine, pour se donner toutes les chances de participer aux Jeux Olympiques de Paris.

Yann Schrub vient d'être élu athlète européen du mois d'octobre. Pour son retour à la compétition, il a remporté la prestigieuse course des 20 km de Paris, en signant la meilleure performance européenne de l'année sur la distance (58'04).

Un petit exploit sachant que le Sarregueminois ne s'était pas spécialement préparé pour cet évènement qui a rassemblé plus de 20.000 coureurs dans la capitale. 

"Le but premier, c'était de me faire plaisir, lâchait-il à l'arrivée. Après une longue coupure, je voulais savoir où j'en étais. Je voulais courir un peu en deçà, mais mes sensations étaient telles, que je me suis pris au jeu et j'ai gagné !" 

Un OVNI dans le milieu

Une performance inattendue et déroutante donc, à l'image du parcours du Mosellan, véritable OVNI dans le milieu de l'athlétisme.

Inconnu du grand public, Yann Schrub s'est révélé lors des championnats d'Europe de Munich le 21 août 2022. Pour sa première participation à une grande compétition internationale, il décroche la médaille de bronze du 10.000 mètres. Une énorme surprise, car le Français de 26 ans s'entraîne deux fois moins que ses adversaires.

Double vie

Depuis des années, il mène de front sa carrière sportive et de brillantes études de médecine générale. Quand lui ne s'entraîne que six fois par semaine, les athlètes de haut niveau ont droit à deux séances quotidiennes.

Quelques jours après son podium européen, Yann Schrub a ainsi réenfilé sa blouse blanche et fait son retour dans un hôpital gériatrique de Thionville pour y finir son stage de huitième année.

Mais, la goût du bronze de Munich a aiguisé l'appétit du sportif de Sarreguemines. Il rêve désormais de participer aux Jeux Olympiques de Paris en 2024. Pour se donner les moyens de ses ambitions, il a donc décidé de mettre en suspend sa dernière année d'internat. 

"La faculté de médecine de Nancy m'a permis d'obtenir deux années de césure, pendant lesquelles je vais pouvoir me consacrer pleinement à mon sport, explique-t-il. J'ai été autorisé à terminer ma neuvième année de médecine générale après les Jeux."

Découverte du professionnalisme

Pour ne pas perdre la main, Yann Schrub va continuer à faire quelques vacations en médecine. Mais l'essentiel de son temps va désormais tourner autour de l'athlétisme et son quotidien sera celui d'un athlète professionnel. 

Son exploit aux championnats d'Europe a attiré des nouveaux partenaires décidés à le soutenir financièrement dans son pari olympique. Le demi-fondeur a monté un budget de 80.000 euros par saison pour se préparer dans les meilleures conditions. 

"Pour mon suivi médical, je suis en train de me constituer un staff avec un médecin du sport, un kinésithérapeute, un ostéopathe et un diététicien, détaille-t-il. Je vais maintenant pouvoir m'entraîner beaucoup plus et partir en stage à l'étranger plusieurs fois dans l'année avec mes coachs."

Le Lorrain veut mettre toutes les chances de son côté pour voir jusqu'où il peut monter. Anthony Notebaert, un de ses deux entraîneurs, a parfois parlé de gâchis au sujet de son poulain, tout en comprenant sa volonté de privilégier ses études. Il va maintenant pouvoir exploiter pleinement son énorme potentiel.

Plus d'excuse

"A partir d'aujourd'hui, il va pouvoir s'entraîner comme les meilleurs mondiaux. Ce ne sera plus un OVNI : il n'aura plus l'excuse de dire que ses études et son emploi du temps surchargé l'ont empêché de bien se préparer, plaisante-t-il. Ce sera un athlète professionnel normal, comme les autres. Après sa médaille européenne, il va être plus surveillé, il aura aussi plus de pression. On va voir comment il gère cela et ce qu'il arrive à faire."

Le 11 décembre 2022, Yann Schrub prendra le départ des championnats d'Europe de cross à Turin (Italie). Au sein d'une équipe de France affaiblie par les absences de nombreux cadres, il aura du mal à conserver le titre décroché avec les Bleus l'an dernier. Mais il aura peut-être une carte à jouer au classement individuel (6ème en 2021).

Cette saison, le principal objectif du Mosellan sera d'obtenir son ticket pour les championnats du monde d'athlétisme de Budapest (19-27 août 2023). Une qualification lui permettrait de se jauger face aux meilleurs spécialistes du 10.000 mètres. Un premier point d'étape dans son projet olympique.

"Participer aux Jeux de Paris devant le public français, ce serait formidable, mais si j'y vais, ce n'est pas juste pour dire "bonjour/au revoir". Je veux me préparer à fond pour me qualifier et faire quelque chose là bas", explique un Yann Schrub, plus motivé et ambitieux que jamais. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité