• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Moselle-Alsace : une religieuse portée disparue dans le Bas-Rhin

Soeur Bernadette Missier n'a pas donné signe de vie depuis le 24 juillet 2019. / © DR
Soeur Bernadette Missier n'a pas donné signe de vie depuis le 24 juillet 2019. / © DR

Une religieuse du couvent de Saint-Jean-de-Bassel en Lorraine, Sœur Bernadette Missier, n’a plus fait signe depuis le 24 juillet 2019. Elle a repérée pour la dernière fois à Diedendorf, dans le Bas-Rhin.

Par Caroline Moreau

Au moment de sa disparition, Sœur Bernadette Missier portait un chemisier blanc, une jupe grise, ses longs cheveux gris attachés en queue de cheval. Cette religieuse de 82 ans a quitté son couvent, la congrégation des Soeurs de la Divine Providence à Saint-Jean-de-Bassel, en Moselle, le 24 juillet dernier, pour une balade à pied, par une journée caniculaire. 

Ne la voyant pas revenir à l'heure du repas de midi, le couvent a donné l’alerte, s’inquiétant d’autant plus que la religieuse présente des pertes de mémoire et a des difficultés à s’orienter. « Elle adore la nature, confient des membres de la congrégation, mais elle va là où ses pas la guident. Au-delà de 300 mètres du couvent, elle est complètement perdue ».

"Elle présente tous les symptômes de la maladie d'Alzheimer, même si elle ne veut rien à voir à faire avec la médecine et n'a donc pas été officiellement diagnostiquée, explique Soeur Odile Kirstetter, qui a en charge le groupe dont fait partie Soeur Bernadette. Ces derniers temps, elle était perturbée par l'absence d'une soeur qui veillait particulièrement sur elle et qui était alors en vacances." 
 

"Elle parlait beaucoup de "revenir à la maison", à Lemberg", poursuit la soeur. Lemberg, bien trop loin du couvent pour qu'elle y parvienne, mais sur le chemin, la commune de Diedendorf, en Alsace Bossue, où un chien de la gendarmerie a reniflé sa trace une dernière fois, à une dizaine de kilomètres du couvent, tout au début des recherches.

"Elle marche encore très bien, malgré son âge, relate soeur Kirstetter. Elle a pu aller jusque là..." Mais avec la chaleur de ce 24 juillet caniculaire, a-t-elle voulu se mettre à l'abri, sous les arbres, a-t-elle alors quitté la route? "Nous pouvons tout imaginer... Nous l'avons cherchée partout dans le secteur, avec les personnels du couvent, avec les habitants du village, et des villages alentours, des associations... Il y a une grande solidarité, nous sommes très touchées."

 

Les recherches sont pilotées par la gendarmerie de Sarrebourg, sous la direction du groupement de gendarmerie de Moselle, en liaison avec leurs homologues du Bas-Rhin, à Saverne notamment. Recherches menées par battues, avec l'aide des citoyens, par hélicoptère, avec les chiens de la gendarmerie... De gros moyens déployés dans les jours qui ont suivi la disparition, et qui vont être relancés en l'absence de résultats.

L'appel à témoins et l'avis de recherche ont été diffusés au niveau national, ainsi que dans les pays voisins, Allemagne et Luxembourg.

Si vous disposez d’informations concernant Soeur Bernadette Missier, contactez la gendarmerie la plus proche.
 

Sur le même sujet

Interview de Grégoire scout d'Europe. Bréménil

Les + Lus