Nancy : des joueurs de l'ASNL à l'hôpital pour enfants

Mardi 19 novembre, des joueurs de l'AS Nancy Lorraine ont joué au football avec des enfants malades au CHRU sur le site de Brabois. L'événement, qui prône le sport à l'hôpital, a lieu dans dix villes de France. 

Mercredi 19 novembre, trois joueurs du club de football de l’ASNL se sont rendus au service pédiatrique du CHU Brabois à Nancy.
Ernest Seka, Vincent Muratori et Hugo Constant, accompagnés d’éducateurs spécialisés, ont bénévolement animé un atelier football de 14h30 à 16h30 avec des enfants hospitalisés. Au programme : échauffements, jeux de jambes, tirs au but et match amical.

Un tour de France en dix étapes

L’événement, intitulé « Sport hôpital tour » a été co-organisé par les associations  « Positive football » et  « Premières de cordée », dont Kylian M’Bappé est le parrain. Dans dix villes de France, 30 joueurs de différents clubs de foot se rendront au chevet des enfants malades. Nancy était la deuxième étape de cette initiative sportive, qui existe depuis deux ans. 
Voici le calendrier de la tournée du sport à l'hôpital : 
  • Étape 1 : lundi 18 novembre : Centre Hospitalier Universitaire de Caen Normandie
  • Étape 2 - mercredi 20 novembre : American Memorial Hospital - Hôpitaux des enfants - CHU de Reims
  • Étape 4 - lundi 25 novembre : Centre Hospitalier Universitaire Estaing de Clermont-Ferrand
  • Étape 5 - mardi 26 novembre : Centre Hospitalier Universitaire de Saint-Etienne
  • Étape 6 - mercredi 27 novembre : Hôpital Arnaud de Villeneuve - Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier
  • Étape 7 - lundi 2 décembre : Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble Alpes
  • Étape 8 - lundi 9 décembre : Centre Hospitalier de Libourne
  • Étape 9 - mercredi 11 décembre : Hôpital Yves Le Foll - Centre Hospitalier de Saint Brieuc

"On pense moins à la maladie"

Ce pur moment de bonheur pour les enfants et les parents leur fait oublier la maladie le temps d’un après-midi. Pour la maman d'un petit garçon hospitalisé, cette initiative est une aubaine : "Il a été opéré hier et est resté enfermé toute la journée."

La venue des joueurs lui a permis de sortir de la chambre. Il est très content!
- Une maman de jeune malade

Marian, un participant âgé de 14 ans, est ravi : "Cela nous change les idées. C’est une belle rencontre. Faire du sport et voir des joueurs professionnels, ça fait du bien. On pense moins à la maladie."

Ernest Seka, défenseur à l'AS Nancy-Lorraine, est attendri par la réaction des enfants : "Rien ne vaut le sourire des jeunes. Ils ont passé un bon moment avec nous comme nous avons passé un bon moment avec eux. C'est quelque chose que l'on doit refaire! Nous sommes très heureux".

Du sport pour améliorer la santé de l'enfant

Un enfant hospitalisé perd ses repères et est parfois coupé du monde. En rupture sociale, il peut ressentir de la tristesse et être stressé. 

Pour le docteur Mathieu Pellan, pédiatre à l'hôpital Jean Verdier (AP-HP), "Sport hôpital tour" aide justement les jeunes à briser leur isolement tout en les aidant à repousser leurs limites. "Les bienfaits de l'activité physique sont désormais largement reconnus dans la prise en charge de toute maladie chronique, notamment en pédiatrie. Depuis mars 2017, le décret de la loi santé précise les conditions de prescription d'activité physique pour les patients en affection de longue durée, c'est le sport sur ordonnance."

Pratiquer une activité sportive quand cela est possible est donc bénéfique pour améliorer la santé physique et mentale des enfants malades.

Cette belle initiative restera gravée dans le coeur des joueurs et des enfants. À la fin de la journée, les petits malades ont presque oublié qu'ils étaient hospitalisés. 
 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité