Nancy : le conteur Guillaume Louis filme son épopée médiévale irlandaise dans des lieux de patrimoine lorrains

"La razzia des vaches de Cooley", c'est un récit fondateur de l'Irlande celte. Le conteur nancéien Guillaume Louis l'a transformé en spectacle. Faute de lieux où le jouer, il le met en scène en vidéo dans des sites patrimoniaux à travers la Lorraine.

Un récit épique qui dialogue avec les musées.
Un récit épique qui dialogue avec les musées. © Cie Philodart

Son spectacle, Guillaume Louis ne l’a joué que trois fois en janvier 2020.
Pourtant, il avait passé trois ans à mettre en musique "La razzia", le récit fondateur de la mythologie irlandaise, au Conservatoire de Littérature Orale de Vendôme.
Pour que son spectacle, écrit à la manière des filid, les anciens bardes irlandais, ne se perde pas, il a décidé de le filmer. Des clips tournés dans les grand musées ou sites de mémoires de Lorraine où l’histoire chantée répond aux objets ou aux lieux. Plusieurs ont déjà été enregistrés au Musée de la faïence de Sarreguemines, à l’Ossuaire de Douaumont ou à la mosaïque de Grand.

"Je me suis dit que tout ce travail allait disparaître", explique Guillaume Louis. "Faire une captation en salle sans public ce n’était pas satisfaisant. J’ai décidé de consacrer les aides covid que l’on a reçues à essayer de sortir le spectacle de son cadre scénique pour le faire dialoguer avec différents lieux et objets du patrimoine lorrain. C’est une opération blanche pour moi mais c’est aussi une façon, en proposant les séquences aux musées pour faire de la médiation culturelle, de se questionner sur comment continuer à s’inscrire dans la société quand on est artiste actuellement".

On ne peut pas juste attendre d’avoir le droit de jouer.

Guillaume Louis, conteur

Ce mercredi 24 mars 2021, il enregistre l’histoire du fabuleux taureau brun de Cooley, qui pouvait porter cent enfants sur son dos, dans la galerie d’histoire naturelle du Museum-aquarium de Nancy.

L'histoire du taureau brun de Cooley face aux animaux du Museum.
L'histoire du taureau brun de Cooley face aux animaux du Museum. © Cie Philodart

Une histoire qui remonte au néolithique

"La razzia des vaches de Cooley" (Táin Bó Cúailnge) est considérée comme le texte fondateur de la mythologie celtique irlandaise. Comme les légendes arthuriennes, c’est un long récit de tradition orale qui pourrait remonter à la période protohistorique (avant l’invention de l’écriture) et qui a été mis en forme en gaélique par des moines au Moyen-âge.

Guillaume Louis explique : "Le conte est une culture dont on a été totalement coupé en France. Quand j’ai lu la razzia je me disais whouah, whouah, whouah. Ça parle d’une guerre qui va détruire toute la civilisation irlandaise à partir d’une querelle sur l’oreiller entre un roi et une reine. C’est finalement assez moderne. Et puis il y a des combats de quatre jours, de la chevalerie, de la folie rabelaisienne. Comme toutes les épopées, elle célèbre des valeurs de non-violence, même une fois que la civilisation est tombée après de longs combats."

Sur la mosaïque de Grand (Vosges)
Sur la mosaïque de Grand (Vosges) © Cie Philodart

Peut-être un DVD?

Au final, une quinzaine de séquences contées et chantées seront enregistrées. La musique des instruments anciens (lyre ou citole) répond aux ambiances des lieux, aux bruits d’oiseaux du jardin du musée de la faïence de Sarreguemines par exemple.

Derrière la caméra la jeune réalisatrice nancéienne Violette Martin (avec son frère Théo) : "Il m’a demandé si le projet ou plutôt le défi de mettre un conte en images m’intéressait. On touche à tout, à l’art, à l’histoire, au fait de faire d’arriver à raconter une histoire en vidéo. C’est quelque chose que je n’avais jamais fait à cette ampleur et lui non plus. On se pose les questions et on construit tout ensemble".

Dans le fabuleux jardin d'hiver du musée de la faïence à Sarreguemines.
Dans le fabuleux jardin d'hiver du musée de la faïence à Sarreguemines. © Cie Philodart

Les séquences seront mises à disposition des musées dans lesquels elles ont été tournées, dressant un jeu de piste à travers les lieux de culture en Lorraine.
Guillaume Louis cherche actuellement un diffuseur parmi les médias locaux. La razzia pourrait également au final être éditée en DVD.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musée patrimoine musique