Nancy : procès du "tueur de La Cascade"

Bosko Sovilj, un marginal de 48 ans au profil psychologique complexe est jugé depuis mardi matin 15 septembre 2015 par la Cour d'Assises de Meurthe-et-Moselle à Nancy (54). Il est poursuivi pour le meurtre d'Hacène Kehaili, 47 ans le 24 février 2012 à Laxou, après une altercation. Verdict vendredi.

Bosko Sovilj, un marginal de 48 ans au profil psychologique complexe est jugé depuis mardi matin 15 septembre 2015 par la Cour d'Assises de Meurthe-et-Moselle à Nancy (54).
Il est poursuivi pour le meurtre d'Hacène Kehaili, 47 ans le 24 février 2012, un père de famille avec lequel il a eu une altercation le 24 février 2015 sur le parking du centre commercial "La Cascade" de Laxou (54).

Rappel des faits​

Hacène Kehaili, 47 ans, a été tué par balle lors d'une altercation à l'arrière du centre commercial la Cascade à Laxou dans le quartier du Champ-le-Boeuf vers 13h vendredi 24 février 2012.
Touché à la poitrine la victime, ce chef d'entreprise de Velaine-en-Haye, père de 2 enfants, n'a pu être ranimé par le SAMU.

Selon les témoins, l'agresseur, Bosko Sovilj, 45 ans, avait tiré avec une arme de poing. Le GIPN et la sécurité publique avaient identifié l'homme et rapidement quadrillé le secteur du Haut-du-Lièvre où le suspect est domicilié au Tilleul Argenté, mais sans pouvoir l'interpeller. Il n'a pu l'être que trois semaines plus tard (voir notre article de l'époque).

un accusé qui fait peur

Connu de la police pour des problèmes de stupéfiants et de violence, il est sous traitement pour schizophrénie.
Réputé violent, celui qui a été appelé "le tueur de la Cascade" fait suffisamment peur pour qu'une dizaine de témoins convoqués par la Justice aient préféré ne pas se présenter devant le tribunal

Le compte-rendu d'audience de Jean Baudin et Boris Kratschmar :
durée de la vidéo : 00h01mn11s
©France 3 Lorraine
Alexandre Gantois, interrogé dans le reportage, est l'avocat de Bosko Sovilj. L'accusé risque 30 ans de prison. Le verdict est attendu vendredi 18 septembre dans l'après-midi.