Cet article date de plus de 4 ans

Obernai: pas de redressement judiciaire pour Supra

Bonne nouvelle pour l'entreprise bas-rhinoise Supra. Le fabricant régional de poêles à bois et à granulés, établi à Obernai, a échappé au redressement judiciaire ce mardi matin. Enthousiasme limité du côté des salariés. Le plan sauvegarde de l'emploi menace toujours 76 à 90 postes. 
"On est agréablement surpris par cette décision (...) Perceva a enfin accepté de se mettre autour de la table des négociations", se réjouit Vincent Debats, délégué syndical CGT Supra.

Le fabricant d'appareils de chauffage, installé à Obernai, a évité le redressement judiciaire.
Le Tribunal de Grande Instance de Saverne a prolongé, ce mardi, la Plan de sauvergarde de l'emploi (PSE) jusqu'au 28 septembre. 

durée de la vidéo: 01 min 05
Prolongation pour Supra ©France 3 Alsace

2,5 millions réinjectés 


Pour assurer la sauvegarde de l'entreprise, l'unique actionnaire a mis sur la table deux millions et demi d'euros. L'importante somme injectée par Perceva devrait permettre de financer le PSE et assurer l'approvisionnement en matières premières.

Bonne nouvelle pour Supra, en mesure de produire les stocks de la saison, l'activité étant particulièrement importante en automne et en hiver. L'espoir, aussi, de travailler sur des perspectives de développement. 

La communauté de commune d'Obernai promet, quant à elle, de racheter le foncier. 


"C'est un plan de licenciement tout simplement"


Du côté des salariés, satisfaction en demi-teinte. Le PSE devrait aboutir à la suppression de 76 à 90 postes sur les 171 actuels. 
"C'est un plan de licenciements tout simplement", regrette le délégué syndical. Les primes de licenciements sont toutefois passées de 200 000 à 750 000 euros. 


Un contexte économique difficile 

Supra connait une baisse d'activité depuis plusieurs années. 
En cause : une concurrence internationale accrue et des hivers trop doux. Le défi pour l'entreprise bas-rhinoise est désormais la réorganisation de ses effectifs. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie licenciement