• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Des parapluies aux mille couleurs fleurissent le ciel du village d'Ay-Champagne

© Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne
© Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne

Fêter l'arrivée du Printemps avec des parapluies, c'est la drôle d'idée d'Ay-Champagne. La commune marnaise a suspendu la semaine dernière des centaines de parapluies dans ses rues. Mais d'où vient cette idée magnifique ? 

Par CC avec Cécile Banasik

Pourquoi mettre aux placards cet accessoire d'hiver quand il peut égailler tout un village ? Des parapluies multicolores sont suspendus aux différents accès du centre-ville, comme une invitation à entrée, pour se ballader ou simplement se reposer. 

"C'est une idée qui vient à l'origine du Portugal. Dans les petits villages, une artiste a fait des allées complètes de parapluies dans les rues piétonnes. Ensuite cela s'est vu sur internet, puis l'idée est arrivée jusqu'à Ay-Champagne où une élue a décidé de faire la même chose dans la commune en lien avec le Champagne pour émerveiller et faire éclater le village de toutes ses couleurs."
- Melika Thil, propriétaire du bar d'ay-tona

Mary Poppins est-elle passée par là ? 

Le but est d'attirer les touristes et de se démarquer des communes avoisinantes. / © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne
Le but est d'attirer les touristes et de se démarquer des communes avoisinantes. / © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne

C'est en fait la mairie qui a décidé d'apporter plus de gaité avec ces 300 parapluies made in France
Elle s'est inspirée de l'artiste Portugaise, Patricia Cunha, connue dans le monde entier pour ses ciels de parapluies. 

"Les passants sont intrigués, se demandent à quoi ça sert ? Ce n'est pas pour se protéger ni de la pluie, ni du soleil, c'est juste pour faire joli. C'est une invitation à entrer dans la ville."
- Corinne Mongeard, adjointe au maire commission attractivité de la commune

La commune espère bien attirer les touristes cet été avec cette installation estivale. 

Voir le reportage


 

Sur le même sujet

Vincent Lambert : un appel aux dons pour aider sa femme, ses parents soutenus par la fondation Lejeune

Les + Lus