Pétards et feux d'artifice : ce qu'il faut savoir avant le Nouvel An

La tentation est grande de faire claquer des pétards et des feux d’artifices à Nouvel An. Mais tout n'est pas permis, ni sans danger. Explications. 

Chaque année nous sommes nombreux à avoir envie d’acheter des pétards et des feux d’artifices pour fêter le Nouvel An. Parfois en prenant des risques sans nous en rendre compte, dès l’achat et dans l’utilisation.  

Les pétards, est-ce sans risques? 
Non, les pétards et les feux d’artifices vendus à Nouvel An sont des articles pyrotechniques. Ils comportent des risques, donc leur acquisition, stockage et utilisation sont soumis à des règles strictes.

Peut-on acheter tous les pétards quand on est mineur?
Non, les artifices de divertissement sont classés en 4 catégories. Selon son âge on n'achète et on n'utilise pas les mêmes pétards et engins pyrotechniques.


Peut-on importer des pétards et feux d'artifice de Kehl ou d'ailleurs?
Non, la réglementation locale relative aux pétards et artifices diffère en Alsace du reste de la France. Une réglementation particulière, prise conjointement par les préfets du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, s'ajoute à la réglementation générale. Les contrôles aux frontières sont renforcés. Les pétards sont confisqués, sauf en cas d'autorisation d’importation délivrée par les douanes, et le contrevenant sanctionné par une amende. Le transport de pétards dans les transports en commun (bus et tram) est interdit du 1er novembre au 10 janvier. 

Si on ne respecte pas ces consignes, peut-on être sanctionné?
Oui, en cas de non respect de ces consignes, les contrevenants interpellés sont passibles d’une sanction, voire d’une condamnation. Si vous blessez quelqu’un, vous ferez l’objet d’une enquête judiciaire avec garde à vue et présentation devant un magistrat.

Mon enfant mineur a blessé quelqu'un, suis-je responsable?
Oui, en cas d’accident, les parents des auteurs mineurs sont responsables civilement et devront payer les dégâts causés par leur enfant.

Vous voulez tester vos connaissances? La police nationale a mis en ligne un quizz. 


Changement de dénominations
La classification F1 à F4 remplace progressivement, depuis le 1er juillet 2015, les classifications K1 à K4 et C1 à C4 existantes. Les produits classés dans les groupes K1 à K4 peuvent être vendus en France jusqu’à la date limite de leur agrément ou au plus tard le 4 juillet 2017.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers police société sécurité