Qualité de l'air : on respire mieux mais il reste des progrès à faire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Chanel .

Mieux, mais peut mieux faire, c’est l’appréciation de l’ASPA à propos de la qualité de l’air en Alsace. Les efforts pour réduire la pollution commencent à produire leur effet, mais la situation n’est pas encore satisfaisante.

Ça progresse, mais pas encore assez. Voilà le bilan de la qualité de l'air en Alsace dressé par l'Association pour la Surveillance et l'étude de la Pollution Atmosphérique en Alsace, pour l'année 2015. Si globalement on respire mieux qu'il y a dix ans, les polluants sont encore présents en trop grand nombre. 



durée de la vidéo: 01 min 45
Mieux, mais peut mieux faire, c’est l’appréciation de l’ASPA à propos de la qualité de l’air en Alsace. Les efforts pour réduire la pollution commencent à produire leur effet, mais la situation n’est pas encore satisfaisante. ©France 3 Alsace

  • Le reportage de M. Coulon - Y. Ledig - L. Grandadam. Interviews : Emmanuel Rivière, directeur adjoint de l'association pour la surveillance et l'étude de la pollution - Thomas Bourdrel, radiologue, président du collectif "Strasbourg Respire"


Le bilan 2015 de l'ASPA

En 2015, la qualité de l’air a été bonne pour près des deux tiers des journées en plaine et plus des trois quarts sur les reliefs. La qualité de l’air a été très bonne à bonne (indices 1 à 4) durant 62% des jours en plaine et 81% des jours dans les Vosges. Dans les trois grandes agglomérations alsaciennes, la qualité de l’air a été très bonne à bonne 59% des jours. Elle a été moyenne à médiocre (indices 5-7) 36% des jours. Enfin, l’indice 8 (mauvaise qualité de l’air) a été atteint ou dépassé 17 jours à Strasbourg, 14 à Colmar et 18 à Mulhouse. La qualité de l’air de manière générale a été moins bonne qu’en 2014 mais meilleure qu’en 2013.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité