Cet article date de plus de 3 ans

Qui veut la peau des chats de Dauendorf ?

Depuis une dizaine d'années, Dauendorf, près de Haguenau, connaît un nombre anormal de décès chez les félins domestiques. Ils succombent apparemment d'empoisonnement. Les habitants viennent de lancer une pétition sur internet.
Carine et Pascal Oster sont à bout de nerfs. Il y a deux semaines, ils ont perdu leur dernière chatte. Louna, 4 ans. Probablement empoisonnée comme Max, Suzie, Lilly et les autres… Au total, le couple a fait face aux décès de 14 félins en 7 ans. Ils étaient pourtant tous tatoués, vaccinés et en bonne santé.

Ce ras-le-bol est général dans cette petite commune de 1.500 habitants, car le phénomène dure depuis une dizaine d'années, et il s'est même amplifié : 20 chats ont été retrouvés morts depuis deux ans. Même le maire du village a vu ses trois chats mourir dans de telles circonstances. L'un des cadavres a été analysé par un institut spécialisé qui a confirmé le décès par empoisonnement

durée de la vidéo: 01 min 54
Qui fait la chasse aux chats de Daeundorf ? ©France 3 Alsace

Les habitants excédés ont lancé une pétition

Personne ne sait si l'hécatombe est l'oeuvre d'un "serial killer" de chats ou dûe à un empoisonnement involontaire, mais pour tenter d'enrayer le phénomène, un collectif citoyen vient de se créer. Sa pétition lancée en ligne a déjà recueillie 800 signatures. 

Selon l'article R. 655-1 du code pénal, tuer volontairement un animal est passible d'une amende de 1.500 euros. Les mauvais traitements ou les atteintes à la vie animale qui sont empreints d’une cruauté particulière sont réprimés par l’article 521-1 du code pénal qui prévoit jusqu'à 2 ans d’emprisonnement et/ou 30 000 € d’amende.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux sorties et loisirs faits divers