Réfugiés : Deutsche Bahn suspend la ligne Munich-Vienne-Budapest jusqu'au 4 octobre

La compagnie ferroviaire allemande Deutsche Bahn a annoncé mardi suspendre sa ligne Munich-Salzbourg-Vienne-Budapest jusqu'au 4 octobre en raison des perturbations du trafic provoquées par les contrôles frontaliers introduits par les autorités allemandes à la suite de l'afflux de réfugiés.

© AFP
"A la suite des mesures des autorités (contrôles à la frontière), la liaison grande ligne de Deutsche Bahn Munich-Salzbourg (Autriche)-Budapest (Hongrie) est suspendue jusqu'au 4 octobre 2015", a indiqué la compagnie, qui précise que les trains régionaux continuent de circuler. "La Deutsche Bahn regrette le désagrément et prie (les voyageurs) de faire preuve de compréhension dans la situation actuelle", note-t-elle.

La compagnie autrichienne ÖBB a indiqué avoir elle aussi suspendu son trafic à destination de Salzbourg, "à la demande des autorités allemandes". Un train spécial de réfugiés à destination de Muncih était cependant encore prévu mardi en fin d'après-midi, a-t-on appris auprès d'un porte-parole des autorités régionales de Salzbourg. Les migrants ont par ailleurs toujours la possibilité de se rendre à pied à la frontière austro-allemande, distante d'environ 5 km de la gare, où un millier de personnes attendaient de pouvoir passer mardi après-midi, selon cette source. 

L'Allemagne a réintroduit ses contrôles aux frontières mi-septembre après que la capitale bavaroise Munich a vu l'arrivée en quelques jours de dizaines de milliers de migrants venant d'Autriche et de Hongrie. Depuis, les demandeurs d'asile sont pris en charge directement à la frontière par les autorités qui les répartissent à travers l'Allemagne. Ces mesures ont entraîné des retards de trains très importants et plusieurs suspensions du trafic ferroviaire mais jamais pour une telle durée. 

L'afflux de réfugiés en Allemagne depuis l'Autriche a considérablement baissé depuis le début des contrôles avec environ 7.000 arrivées au total samedi et dimanche, contre plus de 20.000 lors des deux week-ends précédents. L'Allemagne s'attend à devoir accueillir entre 800.000 et un million de demandeurs d'asile cette année. Berlin réclame l'instauration de quotas d'accueil européens, une mesure rejetée par nombre de ses partenaires de l'Union européenne dont la Hongrie.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
allemagne international outre-rhin frontaliers migrants société immigration
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter