À Reims, les facteurs se forment pour éviter les morsures de chiens

Publié le Mis à jour le
Écrit par V.P. avec Céline Lang

La pancarte "attention, chien méchant !" est redoutée par les facteurs. Chaque année, à Reims, plusieurs d'entre eux sont mordus, parfois grièvement. La Poste propose aujourd'hui des formations pour apprendre à éviter ces attaques, dont une se déroulait le 1er juin. Reportage.

Dès que Rémi Le Bras s'approche trop de la haie, les aboiements menaçants se déclenchent. Mais le facteur ne se démonte pas : devant la maison du particulier qu'il vient livrer, la boîte aux lettres est hors de portée des coups de pattes ou des morsures.

Il se sent protégé, mais ce n'est pas toujours le cas. "Il y a un an je suis entré sur une propriété pour faire signer un recommandé. Il y avait un chien, et il est venu m'accrocher... Par la suite on est un peu méfiants, la peur s'installe. Mais ça s'estompe avec le temps," note le facteur rémois.




En Champagne-Ardenne, les morsures de chiens représentent une centaine de jours d'arrêt de travail par an. À chaque incident, la Poste tient à avertir les propriétaires de chiens du danger que représente leur animal.

Ne pas s'attirer les foudres du chien

L'entreprise propose aujourd'hui de former ses agents. À Reims, les maîtres-chiens de la brigade cynophile de Rethel (Ardennes) prodiguent les conseils utiles pour ne pas s'attirer les foudres du chien. Le facteur doit ainsi éviter de regarder l'animal, peut se laisser renifler, tendre la main, mais ne doit jamais s'accroupir. Sabrina Finardi, munie d'une protection en kevlar, s'est volontairement laisée mordre. "Quand il mord, c'est vraiment impressionnant. C'est très fort, j'ai eu le bras qui a été à droite à gauche", souligne la factrice.

Le phénomène n'est pas nouveau, et répond à une certaine logique de l'animal. "Le facteur va venir tous les jours poser du courrier à l'entrée de la propriété du chien. Pour le chien, la propriété est son domicile, et il va voir le facteur comme un élément perturbateur dans sa journée qui pourrait être susceptible de l'attaquer. En fait, il défend juste son territoire," explique Cécile Boiteux, l'une des formatrices maître-chien. Aujourd'hui, le nombre d'accidents liés aux morsures ne baisse pas de façon significative.

Notre reportage à Reims (Marne) et Villenauxe-la-Grande (Aube)

Pour éviter les morsures de chiens, les facteurs se forment à Reims

Intervenants : Rémi Le Bras et Sabrina Finardi, facteurs; Cécile Boiteux, maître-chien à la brigade de gendarmerie cynophile de Rethel (Ardennes), Serge Tiraboschi, facteur mordu.
Reportage : Céline Lang et Raphaël Doumergue. Montage : Véronique Brice.