REPLAY - Sùnndi's Kàter : préparez-vous à une bonne gueule de bois, dimanche sur France 3 Alsace

Il est de notoriété que les samedis soirs sont bien fêtés en Alsace et que la gueule de bois du lendemain est tout aussi légendaire. Pour notre nouvelle émission "Sùnndi's Kàter", tous les dimanches à 10h10, il nous fallait un spécialiste : rencontre avec Philippe Sandmann.

Philippe Sandmann présente chaque semaine Sùnndi's Kàter, notre Late Show du dimanche matin.
Philippe Sandmann présente chaque semaine Sùnndi's Kàter, notre Late Show du dimanche matin. © Bartosch Salmanski / ftv / red revolver
Que faites-vous ce dimanche 27 septembre à 10h10 ? Que vous soyez lève-tôt ou fétard du samedi soir, France 3 Alsace vous convie à sa nouvelle émission Sùnndi's Kàter (que l'on peut traduire de l'alsacien par "gueule de bois du dimanche"). Vous l'avez ratée ? Pas de panique, il y a le replay. 
 
A la présentation : Philippe Sandmann, 38 ans, qui, sous ses airs de gendre trop parfait, cache un fêtard surentraîné. Vous le verrez toujours débraillé le dimanche matin, pas couché de la veille et la tête dans un étau. Rencontre décalée avec le maître de cérémonie de Sùnndi's Kàter, un personnage fictif au parcours de vie impressionnant. Jugez plutôt.

"Je suis un Alsacien d'adoption, j'ai vu le jour aux Etats-Unis dans la proche banlieue de San-Franciscoviller, vous savez dans l'Etat du Minnesotheim. J'y vivais OKLM dans un village Amish alsacophone. Petit, j'ai fait de nombreux voyages réguliers en Alsace". Philippe est devenu alsacien depuis près d'un an grâce à la diaspora locale qui l'a fait venir d'Outre-Atlantique. Il est toujours surpris par ce pays où toutes les générations parlent alsacien. Chez lui, dans sa petite ville natale, la moyenne d'âge est de 70 ans...
L'anchorman de "Sùnndi's Kàter" est prêt à démonter les idées reçues.
L'anchorman de "Sùnndi's Kàter" est prêt à démonter les idées reçues. © Bartosch Salmanski / ftv / red revolver


Un homme aux multiples records

L'homme impressionne, non pas par sa carrure, mais par le nombre de records du monde qu'il collectionne. "Je suis champion du monde de capoeira au Lichtenstein, du nombre de jours et de nuits sans dormir d'affilés, en Andorre. J'ai remporté le concours du meilleur panaché de la principauté de Monaco, et je suis aussi champion du monde de chifoumi en chute libre." Mais ce n'est pas qu'un homme fait de faux muscles, il a aussi une grosse expérience dans l'écriture de sketches. Il est d'ailleurs l'auteur de tous les textes plagiés de Gad Elmaleh. Il avoue aussi, très humblement, la modestie étant un de ses nombreux points forts, que l'idée du Petit journal vient de lui mais qu'une erreur stratégique dans un chifoumi partagé avec Yann Barthès lui a fait perdre la paternité du projet.
 

Un ovni dans le PAF

Inconnu des téléspectateurs, il doit son apparition sur les écrans alsaciens à une petite annonce postée par France 3 Alsace qui cherchait son nouveau présentateur vedette. 
 

En Alsace, on fait tellement la teuf qu'on ne sait jamais quand finit la nuit et quand commence le jour

Philippe Sandmann, présentateur de "Sùnndi's Kàter"

"Proposer un late show, ces talks de soirée aux USA, à 10h10 du matin, nous a semblé l'heure idéale parfaitement adaptée à la population de la région." Philippe est prêt à relever le défi. "J'ai formé Jimmy Fallon, James Corden ou bien encore Yann Barthès, je pense être le meilleur candidat pour la présentation de Sùnndi's Kàter."
 
La gueule de bois du dimanche incarnée par Philippe Sandmann
La gueule de bois du dimanche incarnée par Philippe Sandmann © Bartosch Salmanski / ftv / red revolver

Philippe Sandmann promet un show sans interdit ni tabou, avec l'équipe de l'émission - ils sont huit à écrire - il revendique le rire à l'alsacienne :"c'est une émission engagée contre la connerie et faite pour démonter un certain nombre d'idées reçues." Si vous sortez samedi soir, ne vous couchez pas, Philippe vous donne rendez-vous dimanche à 10h10, pour une bonne gueule de bois.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
à l'antenne vos rendez-vous