• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

“Réseau d'Enquêtes”, le nouveau magazine des rédactions de France 3

"Réseau d'Enquêtes", le nouveau magazine des rédactions de France 3 / © France 3
"Réseau d'Enquêtes", le nouveau magazine des rédactions de France 3 / © France 3

Ce nouveau magazine d'investigation, produit avec les rédactions régionales de France 3, explore chaque mois un sujet de société avec des reportages de proximité et des invités, témoins ou acteurs, issus de tous les territoires.

Par la rédaction

Pour ce premier numéro, Réseau d'Enquêtes se penche sur « La face cachée de la pauvreté » en France aujourd'hui.
À la ville ou à la campagne, la misère s’installe, et de plus en plus souvent les pauvres font l’objet de rejet, de mépris, d'indifférence. Six millions de Français vivent aujourd’hui sous le seuil de pauvreté, près de 4 millions sont mal logés. Réseau d’enquêtes se plonge au cœur de l’indicible dans le troisième arrondissement de Marseille, arrondissement le plus pauvre de France, ainsi qu’en Île-de-France, en Seine-Saint-Denis, le département le plus peuplé de France, ou encore en zone rurale dans la Creuse en Nouvelle-Aquitaine.

Pour prendre le pouls d’une France oubliée, le magazine Réseau d’enquêtes s’est notamment rendu à Marseille. En plein cœur des quartiers nord, rencontre avec Nouredine Moussa, un éducateur ayant toujours vécu dans l'une des cités désœuvrées de la ville. Il nous emmène au cœur d'habitations insalubres, comme dans un appartement sans fenêtre donnant sur une cour intérieure aux allures de déchetterie, où prospèrent les rats. Le locataire qui nous ouvre ses portes paie 760 euros par mois à un marchand de sommeil qui n’entretient plus les lieux depuis des années. « On se demande si on vit en France ou bien à l’autre bout du monde, dans un pays sous-développé », s’indigne une résidente.

Non loin de là, au lycée Saint-Exupéry, des lycéens font part de leurs difficultés pour faire face aux déboires financiers. L’établissement compte 65 % de boursiers alors que la moyenne nationale s'établit à 20 %.

Selon le proviseur, certains n’ont même pas de cahiers et de stylos. Ici, la moyenne générale des élèves à l’entrée en seconde s’élève à 8,3/20, contre 11/20 au niveau national. La causalité entre difficultés financières et problèmes scolaires semble évidente.

Pour autant, certains projets destinés à offrir un nouvel horizon à la jeunesse défavorisée voient également le jour : à Pau, les équipes de France 3 Nouvelle-Aquitaine nous font découvrir l’aventure El Camino, inspirée d'un programme initialement né au Venezuela. L’idée est d’offrir un entraînement musical intensif à des jeunes issus de quartiers populaires pour leur permettre de s’émanciper grâce à la culture. Ainsi, des professeurs de musique classique unissent leurs talents et leurs efforts pour permettre aux enfants d’exceller dans les arts du violon, du violoncelle, du piano et d'autres instruments, qui, dans l’inconscient collectif, sont réservés aux élites.

Diffusion du premier numéro mardi 30 janvier à 23h35

Sur le même sujet

La sortie du Fioul en question

Les + Lus